Flash
Préc Suiv

Administration douaniere : les grévistes sommés de reprendre le travail

Administration douaniere : les grévistes sommés de reprendre le travail

Près de trois mois après la grève du syndicat des douanes, la direction générale des douanes, à travers une note sortie le 27 juillet dernier, ordonne à tous les agents encore en grève, de rejoindre leur poste à partir de ce jour.

Reprise du travail. La direction générale des douanes durcit le ton et ne lâche pas du lest face aux revendications du Syndicat des employés des douanes (Sympidou), en grève depuis mai dernier. Les grévistes doivent désormais regagner leur poste à partir de ce jour.

« L’administration des douanes est ouverte au dialogue pour ce qui concerne les revendications syndicales dans le respect de la législation et des réglementations y afférentes », d’après la note de service de la Direction, sortie vendredi dernier.

Chaque supérieur hiérarchique, notamment les directeurs, chefs de service et receveurs des douanes ont été également avisés de transmettre au service des ressources humaines la liste des absents sans motif valable, au plus tard mercredi prochain. Toutefois, cette note de service n’a fait aucune mention sur les sanctions disciplinaires auxquelles s’exposent les agents qui refusent de reprendre le travail.

Mise au point

A ce sujet, une source au niveau de la direction générale des douanes a avancé que,

« Cette décision fait suite à la réunion du premier ministre Christian Ntsay avec les chefs de district et les préfets, le 26 juillet dernier comme quoi le chef du gouvernement a relevé au grand jour les problèmes cruciaux au niveau de l’administration publique ».

Joint au téléphone hier, le président du Syndicat des employés des douanes (Sempidou), Herizo Ramanambola Andrianavalona, a affirmé que « le syndicat n’a pas l’intention d’arrêter la grève, malgré l’existence de cette note ».

Celui-ci de poursuivre que « le premier ministre a parlé de lutte politique et non de  lutte syndicale durant cette mise au point avec les administrateurs civils, jeudi dernier ».

Pour rappel, le Syndicat des employés des douanes (Simpidou) ont débuté la grève au mois de  mai dernier. Il revendique essentiellement l’annulation ou le non renouvellement des contrats signés entre la direction des douanes et le secteur privé sur des opérations effectuées par la douane.

A noter que les membres du syndicat des impôts ont également suivi la grève des agents de la douane quelques semaines après. Mais cette longue manifestation n’a pas eu d’important impact sur les objectifs fixés par ces deux directions, d’après le ministère des Finances et du budget. En fait, les prévisions sur les réalisations des recettes fiscales et douanières ont été largement atteintes pour les mois de mai et juin.

Riana R.

Les commentaires sont fermées.