Flash
Préc Suiv

Sans complaisance

Sans complaisance

Le temps de soumission est révolu. Paul Rabary a dit tout haut, ce que les gens pensent tout bas. Après des années de fidélité  au service du parti présidentiel, l’ancien ministre de l’Education a presque tout déballé sans retenue, les dessous, les antivaleurs…les pratiques louches, les micmacs  du HVM. Une révélation explosive d’un secret de polichinelle. Un véritable claque à la veille de la présidentielle.

Paul Rabary, contrairement aux autres membres du HVM déjà limogés au sein des gouvernements successifs et remis au second plan en attendant un jour meilleur, a crevé l’abcès.

Et le sociologue n’est pas y aller par quatre chemins pour tirer à boulets rouges sur son ancien camp, notamment ses anciens compagnons de route et frères d’armes. Et, rien de mieux qu’une conférence de presse pour étaler au grand jour les affaires des ménages qui ont dit long dorénavant. Il a jeté la pierre aux ténors du HVM, qui ont été désignés au lieu d’être élus, comme étant des personnes qui ne méritent pas de porter haut l’étendard  du parti présidentiel. Paul Rabary a même souligné que le HVM est illégitime. Le divorce est bel et bien consommé et apparemment, le règlement de comptes ne fait que commencer.

Une simple démission au sein du HVM ne lui suffit pas pour signifier que désormais, il n’est plus sous le joug de Hery Rakotovao et consorts. Maintenant, il n’est plus tenu par son devoir de réserve vis-à-vis de son ancien parti.

Pour la majorité silencieuse, l’ancien ministre de l’Education, en lavant les linges sales de son ancien parti au grand public, tente de prendre l’air de sainte nitouche. Osera-t-il claquer la porte du HVM s’il est encore à la tête de l’Education nationale ? C’est plus facile de dire qu’on n’est pas de mèche avec les commandants et le capitaine du bord quand le navire commence à toucher le fond.

JR.

 

Les commentaires sont fermées.