Flash
Préc Suiv

Restauration de l’autorité de l’état : le PM exige des résultats

Restauration de l’autorité de l’état : le PM exige des résultats

Le Premier ministre exige des résultats probants de la part des représentants de l’Etat. Ils seront jugés par leur action ou inaction, c’est selon. L’objectif est de mettre de l’ordre au sein de l’administration, à quelques mois des élections. Les responsables étatiques ont d’ailleurs un mois pour montrer qu’ils sont à la hauteur de leur responsabilité.

Elections libres et transparentes, insécurité, kidnapping et corruption. Ce sont les principaux sujets abordés lors de la rencontre entre le Chef du gouvernement Christian Ntsay, les chefs districts et les préfets, hier à Anosy.

Le Premier ministre a remis les pendules à l’heure en ce qui concerne les missions principales de ces représentants de l’Etat. «Nous sommes en pleine préparation des élections. En tant que représentants de l’Etat, vous devez être neutre. Cette neutralité est le gage d’une élection libre et transparente. Prenez vos responsabilités et n’abusez pas de la confiance du peuple envers vous. Soyez-en digne», a-t-il rappelé.

Visiblement, le locataire de Mahazoarivo entend mettre de l’ordre au sein de l’administration dans un contexte où les acteurs politiques s’agitent en vue des élections. Cela passe évidemment par la restauration de l’autorité étatique, mise à mal ces derniers temps par l’insécurité chronique.

A ce titre, le Premier ministre a exigé des résultats de la part des représentants de l’Etat. «Nous sommes tenus à une obligation de résultat, il est inconcevable qu’un représentant de l’Etat dans une localité ne dispose pas de données relatives aux attaques des dahalo et se cantonne seulement à l’appréciation de chacun sur l’aggravation de l’insécurité», a-t-il souligné.

Rétablissement de la confiance

Lors de son allocution, le Premier ministre a par ailleurs souligné que les responsables doivent faire en sorte de ramener la confiance du peuple. «Nous avons besoin d’être solidaires. La confiance mutuelle entre les responsables et les citoyens est importante pour que cesse la corruption qui est à l’origine de tous les grands problèmes de ce pays», a-t-il plaidé.

Le Chef du gouvernement ajoute qu’«il est impensable que des administrateurs délégués occupent depuis une quinzaine d’années leur poste sans donner de résultats probants. Et pourtant, ils ne sont jamais inquiétés», s’est-il indigné.

Toujours concernant l’insécurité et les kidnappings en série qui sont devenus un véritable fléau dans le pays, le chef du gouvernement s’est adressé à la justice malgache. «Elle doit être à la hauteur de l’aspiration des citoyens. Il faut faire en sorte de redorer le blason de l’administration judiciaire malgache. Il faut une justice équitable pour lutter contre l’insécurité. Faites un procès juste», a-t-il déclaré.

Ce dernier de faire savoir par la suite que des mesures sont actuellement prises pour lutter contre ce phénomène. Le Premier ministre de poursuivre que la justice doit toujours être du côté des bons et non des mauvais. «Ne persécutez pas le peuple qui vous tend la main. Sanctionnez plutôt les méchants et  les bandits», a-t-il conclu.

Rakoto

Les commentaires sont fermées.