Flash
Préc Suiv

Kidnapping à Tsaratanana: les otages libérés contre rançon

Kidnapping à Tsaratanana: les otages libérés contre rançon

 

Fin de calvaire pour les quatre employés de Kraoma. La rançon de 100 millions d’ariary réclamée par les bandits en échange de leur libération a été payée.

Narisoa, Philippe, Veve, Miadana, ils sont les quatre employés de la société Kraoma séquestrés par les dahalo depuis lundi dernier. Finalement, ils ont recouvré la liberté, sains et saufs, malgré des états de fatigue plus au moins importants, après trois longues nuits de captivité dans le Tampoketsa. La société Kraoma a payé la totalité des 100 millions d’ariary réclamés par les bandits en échange de la libération des otages.

Selon les informations recueillies, à bord d’un véhicule tout-terrain, deux employés de la société ont pris la responsabilité de faire l’échange dans des endroits enclavés entre Betrandraka et Andriamena. Et c’était chose faite car ils ont réussi leur mission malgré les difficultés rencontrées. Les otages ont été récupérés vers midi.

Les otages racontent

Enlevés lundi dernier dans les chantiers des travaux de construction de route dirigés par Kraoma Brieville, Tsaratanàna, ils ont été emmenés dans un endroit, assez loin de Brieville. Torture physique et morale, c’est ce qu’ils ont vécu pendant leur séquestration. Les bandits ont pris possession de tous leurs biens à savoir les montres, les bagues et leurs cellulaires. Seul un des captifs pouvait utiliser son téléphone mais uniquement pour entrer en contact avec la famille à Andriamena. D’après leurs explications, les dahalo ont changé de cachette à trois reprises.  Ils ont également indiqué que les ravisseurs, au nombre de 5 et agissant à visage découvert, semblaient être des éléments des forces de l’ordre. Deux de ces derniers étaient même vêtus d’uniforme militaire, ont-ils déclaré.

Ando Tsiresy

Les commentaires sont fermées.