Flash
Préc Suiv

ANTONIO SANCHEZ BENEDITO: «C’est la démocratie qui doit gagner»

ANTONIO SANCHEZ BENEDITO: «C’est la démocratie qui doit gagner»

Les élections sont une opportunité à saisir pour faire avancer la démocratie. C’est l’un des principaux points évoqués par le Chef de la délégation de l’Union européenne, hier, face à la presse.

Malgré l’insistance de quelques acteurs quant au report de l’élection présidentielle, les préparatifs électoraux avancent positivement. L’ambassadeur de l’Union européenne, Sanchez Benedito, se dit même confiant.

 «Nous sommes passés par des difficultés mais finalement, tout se passe bien et je suis optimiste», a-t-il déclaré hier à Ankorondrano lors d’une rencontre avec la presse. A noter qu’il arrive au terme de sa mission. Il explique ainsi qu’il y a eu des divergences autour de la Constitution, des lois électorales et même sur les dates mais qu’au final tout le monde semble vouloir aller aux élections et a pu trouver un compromis. «Quand on sait d’où on vient, c’est la démocratie qui doit gagner à présent», a-t-il ajouté.

L’Union européenne y voit alors une opportunité, notamment au niveau du développement. «Cela va booster le processus de développement du pays», a affirmé Sanchez Benedito. Il a rappelé que des investisseurs étaient déjà venus pour tâter le terrain mais ont eu par la suite quelques incertitudes, vu le contexte qui prévaut dans la grande île.

Unanimité

A l’instar du diplomate espagnol, l’ambassadeur de France Véronique Vouland-Aneini a aussi indiqué le soutien de la France pour la tenue d’élections libres, inclusives et transparentes dans les délais constitutionnels.

Lors de son discours, le 14 juillet à Ivandry, elle a noté qu’aux côtés «des grands partenaires de Madagascar, aujourd’hui unanimes à encourager des élections libres, inclusives et transparentes, la France est confiante dans la capacité de Madagascar à relever ce défi». Elle avait ajouté que la seule ambition de la France est d’accompagner ceux qui ont la responsabilité de tenir des élections incontestables par lesquelles les électeurs malgaches choisiront effectivement leur président et leurs députés, à travers «des élections qui les mettront à l’abri de crises post électorales, qui donneront aux élus la légitimité nécessaire pour accomplir sereinement leur mandat».

Dans tous les cas, les préparatifs avancent sûrement. La Haute cour constitutionnelle (HCC) prépare déjà la réception des dossiers de candidature et appellent les candidats à réunir tous les dossiers nécessaires pour qu’il n’y ait aucun problème.

«Les mandataires devraient présenter une procuration», a fait savoir la HCC sur son site hier. La Haute cour a ajoutté que les candidats devraient préciser leurs caractéristiques.

Tahina Navalona

Les commentaires sont fermées.