Flash
Préc Suiv

Vil d’Eaux

Vil d’Eaux

La ville d’Eaux a été en ébullition hier. Pointée du doigt pour suspicions de trafic d’organes, la famille Rajosoa de Betafo s’est attirée la foudre de la population en furie. Meurtre, incendie…tous les qualificatifs d’une situation qui a dégénéré en bain de sang, peuvent être utilisés. Au delà d’un lynchage populaire, la chasse à l’homme avec intention de tuer, de piller a semé la terreur et poussé  la ville à l’émeute générale. Un vrai sentiment de chaos et d’anarchie régnait à Antsirabe durant des heures. Et c’est louche de devenir riche en l’espace de quelques années seulement.

La calme est revenu à Antsirabe, mais quelque chose de flou mérite éclaircissement dans cette affaire, comme beaucoup d’autres de ce genre,  sombrés dans l’oubli d’ailleurs, si on ne cite que le vol d’ossements humains, faisant rage à l’heure actuelle. La fortune de la famille Rajosoa est-elle mal acquise, puisant même sa source dans le trafic d’organes humains ? Quelle est la part de vérité ? Car il n’y pas de  fumée sans feu. Quand une population appauvrie nourrit au quotidien de soupçons de partialité, forcément, cela finira toujours par tourner au vinaigre.

Cela fait des années que le trafic d’organes a fait couler beaucoup d’encre dans le pays. Mais jusqu’à maintenant, ce que l’on sait exactement, ce sont des rumeurs véhiculées qui se répandaient comme une traînée de poudre. Pas d’éléments concrets  ni des résultats d’enquête fiables pour le confirmer ou le contredire, on ne peut qu’être choqué de voir la population se déchaîner sur une personne,  voire une famille, soupçonnée de baigner dans une activité douteuse à l’encontre des mœurs.

Un simple constat sur les lieux signifiant qu’il n’a rien à signaler, ne suffit pas à incriminer ou innocenter quelqu’un. Les Forces de l’ordre doivent assumer leur responsabilité afin de mettre la lumière sur cette affaire. En ce temps où tout le monde est à bout de nerf, un simple soupçon pourrait être la goutte d’eau qui fait déborder le vase et transformer Antsirabe en vil d’Eaux bouillantes.

JR.

Les commentaires sont fermées.