Flash
Préc Suiv

Contestations et revendications: le PM priorise le dialogue

Contestations et revendications: le PM priorise le dialogue

Le Premier ministre, en tant que numéro un de l’administration, entend prendre à bras-le-corps les revendications et les contestations de ces derniers jours. Il prône toutefois l’apaisement, dans le respect de l’Etat de droit.

Contribuer au respect des lois, tout en apaisant les frondeurs. C’est un défi périlleux auquel le Chef du gouvernement Christian Ntsay devrait faire face actuellement. En effet, en dépit de l’accalmie précaire au niveau politique, les contestations et les revendications syndicales sont encore loin d’être dénouées. Au contraire, ces temps-ci, les leaders syndicaux renforcent leur mouvement alors que des négociations ont été déjà entamées avec le locataire de Mahazoarivo.

Hier, à travers un communiqué de la direction de communication de la Primature, le Premier ministre a tenu à rappeler sa volonté de mettre fin à ces contestations en invitant les responsables ministériels à faire le nécessaire.

« Le  Chef du gouvernement réitère la nécessité impérieuse de respecter l’Etat de droit en toutes circonstances dans les décisions que l’administration doit prendre. Il souligne également que les efforts d’apaisement doivent être constamment déployés par les membres du gouvernement, maintenant que le processus électoral est engagé», a indiqué la cellule communication de la Primature, « Afin de permettre à notre pays d’avancer en toute sérénité vers les élections (…) ».

Sens du devoir

Parmi les difficultés auxquels le gouvernement doit faire face, se trouvent  les revendications syndicales au niveau du ministère de l’Education nationale, les différends avec les transporteurs, les contestations au sein du ministère des Postes, des télécommunications et du développement numérique ainsi qu’au ministère de l’Agriculture et de l’élevage.

« La résolution de ces problèmes, essentiellement par la voie du dialogue, est une priorité absolue », rapporte la Primature qui assure, à titre d’illustration, que des négociations ont été déjà menées au niveau du ministère de l’Education nationale par le biais d’un comité technique qui a abouti à des propositions de solutions soumises et acceptées par la suite par le gouvernement.

« Le Premier ministre est confiant quant au sens du devoir des enseignants vis-à-vis des enfants malgaches. Raison pour laquelle il a lancé un appel à leur prise de conscience pour que la signature de la convention se fasse immédiatement et que les cours reprennent le plus vite possible », ajoute la Primature.

Pour ce qui est des mouvements de contestation au sein du ministère des Postes, des télécommunications et du développement numérique, le Premier ministre a réuni les deux parties à Mahazoarivo afin de trouver un terrain d’entente. La mise en place d’un cadre de dialogue pour trouver des solutions aux revendications des employés de ce ministère a été décidée à l’issue de cette rencontre.

J.P

 

Les commentaires sont fermées.