Flash
Préc Suiv

Le rêve bleu

Le rêve bleu

« C’était écrit, la logique est respectée. Voir la Croatie battre la France, ce jour n’est pas encore arrivé », se plaisent à dire les supporteurs des Bleus dans la capitale hier.  En fait, plus d’un a cru et était même prêt à parier que la France emboitera le pas de la déconvenue aux grandes nations de la discipline comme l’Allemagne, le Brésil, l’Argentine…Certains ont même annoncé que les Bleus seraient en déroute face à la Croatie.

Mais la surprise n’a pas eu lieu. La Croatie, après sa défaite en demi- finale lors de la Coupe du monde de 1998 face à la France, n’a pas eu sa revanche.  Au contraire, l’équipe de France a fait honneur à son statut de favorite et n’a pas eu l’intention de laisser son adversaire ravir le sacre. D’ailleurs, dès le premier but marqué, la France a annoncé la couleur que la bande à Mbappé « ne va pas rater une telle occasion pour signer une victoire magistrale ». La suite n’est plus à commenter. Même si la Croatie a réussi à réduire le score, on ne peut pas lutter contre son destin.

20 ans après le sacre de 1998, c’était du temps de Didier Deschamps, la France monte de nouveau sur le toit du monde. La nouvelle génération conduite par Pogba a réitéré cet exploit inédit et confirme dans ce sens que la France est la nouvelle puissance du foot planétaire.

Dans l’Hexagone en particulier, l’euphorie a été à son comble. La fête a duré toute la nuit. Les Champs-Elysées ont été envahis par des supporteurs en liesse.  Et, sans conteste, durant des semaines, ce triomphe mérité passera en boucle sur les médias français, histoire de pimenter davantage ce titre mondial.

Rakoto

Les commentaires sont fermées.