Flash
Préc Suiv

Vente du CEG d’Analamahitsy: Lalatiana Ravololomanana défend Razanamasy

Vente du CEG d’Analamahitsy: Lalatiana Ravololomanana défend Razanamasy

Le dossier sur le CEG Analamahitsy continue d’alimenter les conversations.

Dernièrement, un dossier mettant en cause le président du conseil municipal du temps de Guy Willy Razanamasy, maire de la capitale, a refait surface.  En effet, le document de vente du terrain où est bâti l’actuel CEG a été signé par ce président du conseil municipal.  Et dans cette affaire, le nom du maire Razanamasy a été maintes fois cité.

« Je ne demande qu’à voir le document signé par le maire en question. Si c’est le cas, je demanderai pardon publiquement parce que c’est un acte illégal. Mais je peux vous certifier que feu Razanamasy n’a signé aucun acte de vente de terrain appartenant à la CUA », a certifié Lalatiana Ravololomanana, lors d’une intervention sur une radio.

Et cette dernière de révéler que les relations entre le maire de cette époque et le président du conseil municipal n’ont pas été au beau fixe. « Cet acte de vente signé par le président est de sa propre initiative et relève d’un procédé illégal. Tous les actes devront passer devant le maire et avoir son aval », a conclu cette conseillère municipale.

Rakoto

Les commentaires sont fermées.