Flash
Préc Suiv

Us et coutumes: délit de sale gueule ou présomption d’avoir la tête d’une bonne poire

Entre la Gare Routière Route-digue et le Boulevard de l’Europe du côté d’Ankasina, (environ 3 kilomètres) il faut vraiment manquer de bol ou avoir une sale gueule pour se faire arrêter trois fois pour subir des contrôles. Contrôle c’est du reste vite dit, les flics se contentent de dévisager le conducteur pour lui dire avec un sourire convenu la chance qu’il a d’avoir une bonne tête, celle d’une personne bien nourrie. Face à l’incompréhension à propos du sous-entendu pourtant bien appuyé, alors ils procèdent au contrôle des papiers et posent des questions désobligeantes comme si ils se souciaient de détecter des indices de culpabilité  chez un tel mauvais coucheur.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique