Flash
Préc Suiv

Impartialité de la HCC: Rakotoarisoa tente de rassurer

Impartialité de la  HCC: Rakotoarisoa tente de rassurer

Lors d’une rencontre avec la presse, hier, le numéro un de la HCC a assuré que cette institution restera neutre lors de la présidentielle.

Face aux appréhensions de certains acteurs politiques sur la neutralité de la Haute cour constitutionnelle (HCC) par rapport aux échéances électorales à venir, le président de cette institution,  Jean-Eric Rakotoarisoa, s’est voulu rassurant, hier.

«Nous allons accomplir notre responsabilité conformément à la Constitution. (…) Ce n’est quand même pas logique de demander au gouvernement d’assurer sa neutralité durant les élections et de ne pas faire pareil à notre niveau», a-t-il fait savoir, en marge du dépôt de déclaration de patrimoine effectué par le Premier ministre Christian Ntsay.

L’article 9 de la décision du 25 mai de la HCC rappelle qu’en application des dispositions de l’article 39 de la Constitution et de l’article 60 de la loi n°2018-008 relative au régime général des élections et des référendums, le gouvernement de consensus assure la neutralité de l’Administration tout au long du processus électoral.

Ces derniers temps en effet, la Cour d’Ambohidahy a été au centre des attentions. Et pour cause, son rôle dans le processus de sortie de crise opposant les élus sur le parvis de l’hôtel et le régime ne fait pas l’unanimité. D’autant que les juges constitutionnels ne s’étaient pas prononcés sur la déchéance du Chef de l’Etat. Ce qui a amené les élus de l’opposition à douter de son impartialité.

En tout cas, selon toujours le numéro un de la HCC, «Ce n’est pas seulement la HCC, le Ceni ou encore le gouvernement  (…). Nous avons tous des responsabilités sur ce point, que ce soit acteurs politiques, journalistes ou encore la société civile».

Rakoto

 

Les commentaires sont fermées.