Flash
Préc Suiv

Candidature incertaine

Candidature incertaine

Y’a pas photo. Le premier tour de la présidentielle aura lieu en novembre prochain. Et malgré la méfiance voire même la réticence de certains quant à la tenue d’une élection crédible et transparente, les candidats se bousculent au portillon. Leur nombre augmente de jour en jour. Et dernièrement, c’est un ancien chef de gouvernement qui se positionne sur la ligne de départ.

Pour l’heure, les candidats dits favoris ne se sont pas prononcés officiellement,   préférant sûrement d’attendre le dernier moment. Pour l’heure, ils se démarquent par des tournées régionales, pour aller à la rencontre de la population et écouter dans ce sens leur doléance, à l’image de Andry Rajoelina en pleine périple dans la région Est de Madagascar.

Du côté d’Iavoloha, le suspense est de mise. Briguer un deuxième mandat semble une évidence pour Hery Rajaonarimampianina qui, d’ailleurs ne manque pas de vanter les réalisations du régime à travers une série d’inaugurations. Mais à quelques mois de l’échéance, un conflit interne au sein du HVM se chuchote dans les coulisses.

A titre de rumeurs, difficile pour le moment de les confirmer, mais paraît-il que certaines têtes pensantes de ce parti cherchent encore des moyens pour retarder le plus longtemps possible la tenue des élections afin d’instaurer une nouvelle transition. Une stratégie farfelue qui ne presage pas la tenue d’une élection transparente et inclusive. Car d’après les bruits, la candidature de Hery R. ne semble plus une décision partagée auprès des ténors du parti. Et qu’une fois le Chef de l’Etat présente sa démission, la Transition serait à mettre en place sous la présidence d’une personne connue du parti et qui sera le candidat du régime de Transition.

S’agit-il une des raisons principales qui fait que l’actuel président choisit le silence sur sa candidature ?

NR

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique