Flash
Préc Suiv

Ruées et précipitations

Ruées et précipitations

Le régime vient de mettre en œuvre son ultime stratégie par l’annonce de la date de l’élection, semant la zizanie au sein des entités politiques, particulièrement de l’opposition.

L’opportunité d’accéder au pouvoir fouette l’appétit des partis-satellites bourrés de chimères qui foncent, tête baissée, dans le panneau pour se rivaliser dans les déclarations de candidature sans procéder aucunement à l’introspection de leur gabarit politique. Et ce sont presque toujours les mêmes têtes qui se font prendre dans ces appâts apparents à cause de leur insatiable cupidité en substituant la politique à leur profession. Des candidats lambda se sont déjà fait remarquer dans les ruées  dès le coup de pistolet du starter, ignorant que rien ne sert de courir car seule la carrure politique compte dans cette course. Les grosses pointures ne se sont jamais prononcées, jusqu’ici, attendant de frapper fort au moment opportun tandis que les minus s’échinent dans une précipitation écervelée vers la haute sphère de l’Etat. Voyant déjà le trophée leur échapper, d’autres tentent de rallier, par contre, leurs homologues à une alliance destinée à conquérir illégalement le pouvoir convoité. Des bouteilles à la mer sont donc lancées sous forme d’appels au boycott de l’élection ou à la mise en place d’une transition qui ne dit pas son nom, mettant irrémédiablement leurs initiateurs dans une fragile disposition en quinconce pouvant être source de crise plus grave encore entre les membres de la coalition.

Ruées et précipitations ne signifient point efficacité car le sage réfléchit toujours avant d’agir.

Manou

Les commentaires sont fermées.