Flash
Préc Suiv

Amoron’i Mania: l’association Mampiray ratissse large

Amoron’i Mania: l’association Mampiray ratissse large

L’association Mampiray s’attelle au développement national dans tous les domaines. Des actions, prévues s’étendre sur le territoire national, ont déjà débuté dans le distict de Fandriana, illustrées par des oeuvres sociales, particulièrement vers la fin du mois dernier.

Des projets de développement sont en cours dans le district de Fandriana, en région Amoron’i Mania, sur initiative de l’association Mampiray. Plusieurs communes, dont Tatamalaza, Soanakambana,  Miarinavaratra, Sahamadio, Betsimisotra et Fiadanana, ont ainsi bénéficié, parmi tant d’autres, des récents programmes d’appuis de l’association, axés sur les séances de circonscision collective avec prise en charge des frais médicaux, « malabary », friandises et jouets pour 250 garçonnets opérés.

Ouverture dans tous les domaines

 

Les membres de l’association, conduits par la coordinatrice du district de Fandriana, Dina Rakotomalala, ont mis en place dans ces communes des structures adéquates, basées sur le développement du sport pour l’éducation des jeunes de ces localités. Ils ont organisé des compétitions dotées de plusieurs lots destinés à les équiper en conséquence. L’association Mampiray de ce district a par ailleurs contribué aux travaux

de réhabilitation du bâtiment du Collège d’enseignement général (CEG) de la commune rurale de Soanakambana prévu accueillir les prochains examens officiels du CEPE, en offrant 150 feuilles de tôles ondulées aux responsables. L’association a également inclus dans ses projets de développement la promotion de la culture spécifique au district de Fandriana, particulièrement les chansons « zafindraony », sur lesquelles un partenariat avec les responsables du Festival Angaredona a été initié.

Présente dans d’autres régions de Madagascar, l’association Mampiray envisage l’extension de ses actions de développement, d’après les déclarations de son président national, Hary Andrianarivo.

Manou

Les commentaires sont fermées.