Flash
Préc Suiv

IEM: Mahajanga adhère à la cause

IEM: Mahajanga adhère à la cause

Le programme de développement mis en orbite par le président de la Transition Andry Rajoelina fait son chemin. Le forum public du week-end dernier à Mahajanga a fait resurgir  des aspirations adaptées aux besoins réels de la population locale après des échanges de point de vue avec son concepteur.

Un échange qui s’est révélé à la fois enrichissant et positif. C’ est ce qui s’est déroulé entre la population de Mahajanga et Andry Rajoelina, samedi dernier, lors de la présentation de l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar (IEM). La population a en effet pu exposer leur situation et leur attente devant l’ancien homme fort de le Transition. Il a été par exemple indiqué que l’asphyxie économique de la capitale du Boeny se répercute négativement sur la société majungaise, déplorent les intervenants au forum sur l’IEM dirigé par l’ancien président de la Transition Andry Rajoelina, concepteur de ce programme de développement, destiné à rattraper le retard de Madagascar.

Il a été aussi indiqué au cours de la séance de présentation publique de ce plan de développement qualifié de réaliste par l’assistance, composée de toutes les couches sociales de Mahajanga, que la Cité des Fleurs a périclité à la suite de la fermeture en série de ses unités industrielles, victimes du coût exorbitant de l’énergie électrique. «La résolution rationnelle du problème d’énergie paralysant le développement de cette ville à forte potentialité devient une nécessité absolue», a annoncé Andry Rajoelina qui a expliqué le mécanisme engendrant cette situation de chaos économique. Il a aussi révélé à l’occasion que Mahajanga n’est pas un site de prédilection pour les investisseurs à cause de son coût d’énergie, représentant  70% des charges financières des industriels opérant dans la localité.

Unité et volonté politique

Dans son exposé, Andry Rajoelina a rappelé que l’IEM découle de son analyse sur la stagnation du développement du pays, plongeant ses concitoyens dans une pauvreté extrême  depuis son accession à l’indépendance. Des experts nationaux et internationaux l’ont d’ailleurs appuyé dans cette démarche pour en assurer l’efficacité, a-t-il avoué, samedi à Mahajanga. «Tout est question de définition de priorité et de bonne gouvernance pour la réussite de l’IEM», a-t-il révélé à la population de Mahajanga. L’ancien  président de la Transition, a appelé tous les Malgaches à œuvrer de concert dans la réalisation de son plan de développement. Il a déclaré à Mahajanga que les tournées nationales pour la vulgarisation de l’IEM ont débuté samedi pour se poursuivre dans toutes les régions.

Rakoto

Les commentaires sont fermées.