Flash
Préc Suiv

Energies renouvelables: la centrale solaire photovoltaïque en marche

Energies renouvelables: la centrale solaire photovoltaïque en marche

Une grande première dans l’histoire de Madagascar. La première centrale solaire photovoltaïque, située à Ihazolava à Ambatolampy, a été inaugurée le week-end dernier. Ce projet marque l’entrée officielle de Madagascar dans l’utilisation des énergies renouvelables qui s’inscrit dans sa politique énergétique.

«C’est une opportunité pour ma famille. Plongée dans le noir depuis des années, nous pourrons enfin jouir de l’électricité. Je peux maintenant réaliser mon rêve de devenir couturier », s’est réjoui Manitra Herijaona, habitant dans le fokontany de Lovainjafy, commune d’Ambohipihaonana. Ce dernier, comme les centaines de foyers des fokontany environnants,  bénéficieront désormais des avantages de cette installation. « Nous pouvons dire adieu aux lampes à pétrole qui nous coûtent en moyenne 200 ariary par jour », a déclaré ce père de famille.

Financée à hauteur de 25 millions d’euros, la grande ferme solaire photovoltaïque développée par GreenYellow couvrira les besoins en électricité de 50.000 ménages. « Cette centrale contribue au développement économique et social de Madagascar car elle est la concrétisation de sa politique énergétique. C’est une réussite pour Madagascar. Elle répond aux besoins énergétiques grandissants d’Antananarivo et les fortes attentes des industriels dans la région du Vakinankaratra. Aussi, le choix de cette localité a été mûrement réfléchi », a expliqué le directeur de Green Yellow de l’Océan Indien et Afrique australe, Pierre Egot.

Couvrir la vente à perte

En effet, selon les informations, la centrale est érigée sur une superficie de 33 ha, soit  l’équivalent de 40 terrains de football. Elle est constituée de 75.000 panneaux solaires qui fourniront 20 mégawatts (MW). L’augmentation à 40 MW de cette puissance est envisagée.  Cette ferme solaire est aussi un grand pas vers la réduction des émissions de gaz à effet de serre et l’entrée en lice de l’énergie propre et fiable avec un prix compétitif de 480 ariary. Elle génèrera des emplois permanents, car le contrat le liant avec la compagnie en électricité malgache, la Jirama, est d’une durée de 25 ans.

« Les consommateurs ne pourront jouir de la baisse du coût de l’électricité de cette centrale qu’à partir de 2020. Pour l’heure, cette coopération permettra à la Jirama de couvrir ses pertes »,  a souligné le directeur général de la Jirama, Olivier Jaomiary. Ce dernier d’annoncer par la même occasion que d’ici la fin de l’année, 45 villes de Madagascar pourront bénéficier d’installations hybrides entre le solaire et le fuel lourd, entrant toujours dans le cadre de l’opération de la baisse de la vente à perte subie par cette compagnie malgache en eau et électricité. Actuellement, le coût moyen de production en électricité est de 1.000 ariary le kilowatt et est vendu à 640 ariary. Par conséquent, la Jirama accuse une perte de 360 ariary par kilowatt. Pour combler le Gap, l’Etat entre en lice par le biais des subventions ayant atteint 450 milliards d’ariary en 2017.

Nadia

Les commentaires sont fermées.