Flash
Préc Suiv

Le paraître du consensus

Le paraître du consensus

Une telle scène à la limite du scandale, reflétant cette relation tendue entre Tim et le HVM ou ce dernier et le Mapar au sein du gouvernement et vis-à-vis de la présidence, sera inéluctablement légion jusqu’à la tenue de la présidentielle.

Le premier acte insensé s’est produit à Tanjombato lors de l’ouverture officielle du Salon de l’industrie de Madagascar devant plusieurs invités de marque. Normalement, le nouveau ministre de tutelle, Guy Rivo Randrianarisoa, aurait droit à la parole avant le discours de Hery Rajaonarimampianina, comme il a toujours été de coutume dans une pareille circonstance, mais la suite de l’événement a pris une autre tournure.  Le ministre du Tim a été carrément privé de micro et s’est juste résigné à faire de la figuration.

L’image d’une gouvernance de consensus pouvant même servir d’un modèle d’apaisement à véhiculer en premier lieu par le président de la République, a volé en éclats. Et cette mainmise délibérée, signe manifeste d’une crainte chez une personne qui aurait peur de se faire voler la vedette, n’est qu’à son début, d’après l’opinion publique. La liberté d’expression n’a jamais été le point fort de ce régime Rajaonarimampianina.

Pour l’heure, le Tim est pris dans la ligne de mire du HVM, mais viendra à coup sûr le tour des ministres Mapar qui seront certainement attendus au tournant et sur le devant de la scène en ce moment où les élections sont sur toutes les lèvres. A cette allure, ce gouvernement de consensus s’apparente plutôt à une cohabitation sans aménagement.

Du consensus à l’apaisement avant les élections, le HVM et ses partisans ont encore du mal à se familiariser avec la situation. Ce changement menant vers une élection anticipée reste encore en travers de la gorge des tenants du régime. Dorénavant, le président de la République doit surmonter cette frustration et cette hantise de devoir partager l’affiche d’une grande cérémonie avec des ministres issus des opposants.

Tout le monde est curieux de savoir quelle sera l’ambiance lors du conseil des ministres.

Andry R.

Les commentaires sont fermées.