Flash
Préc Suiv

Ministère des postes : une passation de service sous haute tension

Ministère des postes  : une passation de service sous haute tension

Les employés du ministère des Postes, des télécommunications et du développement numérique (MPTDN) ont contesté la passation de service entre Jean de Dieu Maharante et Neypatraiky André Rakotomamonjy. La cérémonie a tout de même pu se tenir, hier dans la soirée, une fois que les manifestants ont quitté les lieux à Antaninarenina.

Les portes d’entrée du ministère des Postes, des télécommunications et du développement numérique (MPTDN) ont été quadrillées par les forces de l’ordre dès le matin, hier, en vue de la passation de service entre le nouveau ministre Jean de Dieu Maharante et le ministre sortant Neypatraiky André Rakotomamonjy. La cérémonie de passation s’est finalement tenue dans la soirée, si l’heure prévue était à 11h. En effet, la nomination de Jean de Dieu Maharante à la tête de ce département est fortement contestée par les employés.

«Nous souhaitons un technicien qui connait notre secteur d’activité et non Maharante qui est déjà indésirable au ministère de la Fonction publique, de la réforme de l’administration du travail et des lois sociales. D’autant qu’il s’agit d’une personne qui a déjà des antécédents» a fait savoir un porte-parole des employés durant la manifestation organisée dans l’enceinte de ce ministère. Celui-ci de poursuivre : «Les employés du MPTDN à travers le pays se dressent aujourd’hui contre cette passation de service. L’ancien ministre Neypatraiky a fait des réalisations remarquables, mais nous ne le retenons pas non plus. Nous lui donnons notre bénédiction s’il doit partir. L’alternance est une chose normale, mais nous ne voulons pas de Maharante».

D’après leur déclaration, les employés de ce ministère dans les six provinces prévoient de ne pas reprendre le travail s’il n’y a pas de changement par rapport à cette nomination. Le même porte-parole des employés du MPTDN a précisé : «Le personnel de ce département n’a jamais eu auparavant de problème avec un ministre quelconque, ni avec l’Etat, mais cette fois-ci, le cas est tout autre».

Apaisement

Le ministre sortant  Neypatraiky André Rakotomamonjy n’a pas pu rejoindre son bureau hier matin, en raison de la manifestation des employés dans l’enceinte et autour du ministère à Antaninarenina. Voilà pourquoi, la passation de service n’a pas pu se tenir à l’heure prévue initialement. Neypatraiky André Rakotomamonjy a tout de même essayé d’atténuer la situation en annonçant que «la stabilité est le garant du développement du pays» «Les efforts entrepris pour le développement ne sont pas perdus. Certes, il n’y a plus de ministère en charge des projets présidentiels, mais ces projets seront directement menés par la Présidence de la République», a-t-il affirmé.

Riana R.

 

Les commentaires sont fermées.