Flash
Préc Suiv

Madagascar il y a 100 ans

Vol

Le 28 courant comparaissait devant le tribunal correctionnel de Tamatave un indigène du nom de Botoany, accusé d’avoir soustrait chez M. Gustave Streuli 156 boîtes de fil d’une valeur de 1 560 francs. Le Malgache, après avoir nié « naturellement », a reconnu avoir volé 2 bobines de fil et les avoir vendues à une dame de la ville ; alors qu’il avait vendu 20 boîtes à cette dame. Puis, s’étant renfermé dans le mutisme le plus complet, on n’a pu savoir ce qu’étaient devenues les autres boîtes de fil.

Le tribunal l’a condamné à 2 ans de prison et à 100 francs d’amende.

Les colis postaux de Tamatave à Tananarive

On se plaignait dernièrement que les colis postaux envoyés de Tamatave dans le Sud du côté d’Antsirabe stationnaient trop longtemps à Tananarive. On nous fait savoir aujourd’hui qu’ils arrivent plus vite « en ce sens » que les derniers envoyés sont arrivés à destination ; mais on attend encore les premiers.

Avis

À l’occasion des prochaines réunions de courses à Tamatave, il sera délivré dans toutes les gares du chemin de fer T. C. E. des billets aller et retour à demi-tarif pour Tamatave et dont la durée de validité est fixée du 3 au 22 juin inclus.

Le courrier de France

Le Crimée, porteur de notre courrier de France, parti de Port-Saïd le 20 mai, aurait en cours de route reçu l’ordre de retourner à Port-Saïd, son point de départ.

Le Bankoku-Maru a quitté, dit-on, Port-Saïd depuis 4 ou 5 jours pour Madagascar. Nous donnons ces nouvelles sous toutes réserves.

Justice

Par arrêté du 23 mai 1918 et rapporté l’arrêté du 21 janvier 1918, nommant provisoirement M. Virassamy juge-suppléant du tribunal de 1re instance de Tamatave, M. Frelant, adjoint des services civils, a été nommé provisoirement juge-suppléant au

tribunal de 1re instance de Tamatave, en remplacement de M. Genser, appelé à d’autres fonctions.

Le graphite

La société La Maskar vide ses magasins en chargeant à outrance son graphite sur le vapeur anglais ClanMacrae. Et les autres exploitants de graphite la regardent faire.

Heureuse société !

Le Tamatave

www.bibliothequemalgache.com

 

Les commentaires sont fermées.