Flash
Préc Suiv

Secteur énergies : renforcer le positionnement des femmes

Secteur énergies  : renforcer le positionnement  des femmes

Dans le cadre de la promotion du genre et de la promotion des investissements dans le secteur de l’énergie, la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit GmbH, par son programme Electrification par les énergies renouvelables (GIZ-Perer), et le Groupement des femmes entrepreneurs de Madagascar (GFEM) ont signé, hier, une convention de partenariat sur un projet de renforcement de capacités des membres du GFEM en matière d’énergie pour renforcer le positionnement des femmes dans le secteur.

La cérémonie a eu lieu dans les locaux du GIZ à Ankorondrano en présence de Fanja Razakaboana, présidente du GFEM, et Jean Luc Randriamampianina, coordinateur technique du projet GIZ-Perer. Le projet a commencé au mois de février et va durer cinq mois.

«Le secteur énergie dans son ensemble reste dominé par les hommes. Les femmes sont importantes dans le milieu économique et les opportunités d’affaires en énergie sont aussi des opportunités qu’il faut donner aux femmes», a déclaré à cette occasion Fanja Razakaboana avant d’ajouter : «Aujourd’hui,  nous sommes au début d’une très belle aventure. Nous avons réalisé une partie de nos ambitions, c’est-à-dire, diversifier les secteurs intéressant les femmes. Nous avons aujourd’hui signé cette convention pour que les femmes soient plus familières avec le secteur et tout l’environnement de l’énergie».

Jean Luc Randriamampianina a expliqué pour sa part que le projet en question se déroulera en trois phases. La première s’intéresse à l’information et la sensibilisation des femmes entrepreneurs (environ 40 à 80 bénéficiaires) sur le secteur de l’énergie à Madagascar ainsi que les notions de base sur les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique. La deuxième phase porte sur un renforcement de capacités plus détaillé des membres, en matière d’énergies renouvelables et de l’Efficacité énergétique ainsi que la création des opportunités d’affaires dans le secteur de l’énergie (besoins du marché, meilleures pratiques, opportunités de risques…). Et la dernière phase concernera l’identification des possibilités sur l’utilisation optimale de l’énergie dans trois entreprises membres du GFEM.

Coopération technique public- privé

Mandaté par le ministère fédéral allemand pour la Coopération économique et du Développement (BMZ) et mis en œuvre par le GIZ, le programme Perer appuie le ministère de l’Energie et des hydrocarbures, l’Agence de développement de l’électrification rurale (Ader), l’Office de régulation de l’électricité (ORE) ainsi que le secteur privé. L’objectif est l’amélioration des conditions cadres pour les investissements publics et privés dans l’électrification par les énergies renouvelables.

Pour atteindre cet objectif, la GIZ donne des appuis-conseils sur la politique et stratégie énergétique, les mécanismes de financement, les procédures d’appel d’offre, le cadre juridique, la planification de l’expansion ainsi que diverses activités concernant la promotion des énergies renouvelables.

Arh.

Les commentaires sont fermées.