Flash
Préc Suiv

Place du 13 mai : grande mobilisation des syndicalistes

Place du 13 mai  : grande mobilisation  des syndicalistes

La manifestation sur la place du 13 mai sera renforcée par les syndicalistes ce jour. Ces derniers sont insatisfaits sur la nomination de certains ministres dans le gouvernement, et particulièrement les redoublants.

La Solidarité syndicale de Madagascar (SSM) a effectué une marche vers Antaninarenina hier pour dénoncer la présence de certains ministres dans le gouvernement, à l’instar du ministre des Finances et du budget, ou encore celui de la Poste, des télécommunications et du développement numérique. La SSM estime que «ces ministres n’ont pas pu résoudre les problèmes des différents syndicats auparavant. Ce n’est pas maintenant qu’ils vont y arriver». De leur côté, les militants de la Place du 13 mai, notamment les députés pour le changement appellent à une grande mobilisation ce jour pour contester la présence massive des membres du HVM dans le gouvernement de Christian Ntsay. «Nous avons exigé un zéro redoublement et aucune présence du HVM dans le gouvernement mais nous n’avons pas été écoutés. Il semblerait que la pression internationale ait été très présente», a déclaré Me Hanitra Razafimanantsoa, hier à Analakely. Pour elle, il est inacceptable que des ministres incompétents puissent encore garder leur siège pour la simple raison qu’ils ont toujours été «fidèles au chef de l’Etat dans ses différentes magouilles».

La grande mobilisation de ce jour sera ainsi décisive afin de déterminer la suite de la lutte pour le changement. «Nous allons définir une nouvelle stratégie étant donné qu’une nouvelle situation se présente à nous», a fait savoir l’élue du 1er arrondissement. De son côté, le député Tody Arnaud a tenu à rassurer les militants quant à la présence de militants Tim et Mapar dans le gouvernement. «Ils ont intégré le gouvernement pour défendre leur intérêt commun à savoir la tenue prochaine des élections mais également l’ouverture des sociétés fermées pour des raisons politiques», a-t-il déclaré.

Néanmoins, les députés restent fidèles à leur propos, «Aucun HVM ne doit plus rester au pouvoir», raison de l’amplification de leur lutte. «Les leaders du Tim et du Mapar pourraient venir rejoindre la lutte si nécessaire», a conclu Me Hanitra Razafimanantsoa.

Tahina Navalona

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique