Flash
Préc Suiv

Nouveau gouvernement : des revenants et des redoublants

Nouveau gouvernement  : des revenants et des redoublants

L’équipe du Premier ministre Christian Ntsay a été présentée hier à Iavoloha. Le nouveau gouvernement est composé en majorité de personnalités connues.

Attendu avec impatience, l’accouchement du gouvernement s’est enfin déroulé hier. A priori,  à l’exception de quelques nouvelles têtes, la nouvelle équipe de l’Exécutif est composée, en majorité, de personnalités bien connues. Dans l’ensemble, c’est aussi le parti présidentiel qui se trouve en grand nombre. Car sur trente ministres,  plus d’une dizaine sont issu du HVM, dont six ont réussi à garder leur portefeuille, tandis que deux ont seulement changé de poste.

Sur ce point, la formation de ce gouvernement n’a rien à voir avec la décision de la Haute cour constitutionnelle (HCC) du 25 mai dernier en réponse à la requête en déchéance du Chef de l’Etat, mais relève visiblement d’un accord politique.

L’article 6 dans la décision de la HCC stipule en effet que «Le Président de la République nomme les ministres sur proposition du Premier ministre (…) conformément aux dispositions de l’article 54 de la Constitution et aux termes de l’Avis n°01-HCC/AV du 17 février 2014 portant interprétation des dispositions de l’article 54 de la Constitution et sur la base de l’Arrêt n°11-CES/AR.14 du 06 février 2014 portant proclamation officielle des résultats définitifs des élections législatives de la 4ème République ».

Des oubliés ?

A la lecture de cette disposition, ce sont les partis majoritaires à l’Assemblée nationale qui devraient avoir la majorité au sein de ce gouvernement. Cependant, ce n’est pas le cas car ni MMM, ni «Hiaraka isika» ne font pas partie de l’équipe de Christian Ntsay. Pourtant, ces entités figurent parmi les forces politiques consultées par les partenaires internationaux en raison de leur présence à l’Assemblée nationale.

En tout cas, ce sont les redoublants, les revenants et les jeux de chaises musicales qui ont ainsi marqué l’esprit, hier.  Parmi ceux-ci se trouvent par exemple les ministres de la Défense nationale, Béni Xavier Rasolofonirina, des Finances et du Budget, Andriambololona Vonintsalama Sehenosoa, de l’Agriculture et de l’élevage, Randriarimanana Harison Edmond, des Mines et du pétrole, Rabary-Njaka Henry, qui a été auparavant ministre des Affaires étrangères, des Travaux publics et des infrastructures Andriantiana Jacques Ulrich, des Transports et de la météorologie, Ralava Beboarimisa, tout comme le ministère de l’Energie et des Hydrocarbures pour Rasoloelison Lantoniaina, et aussi le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la recherche scientifique pour Rasoazananera Marie Monique.

Quant à Maharante Jean de Dieu, il prend la direction du ministère des Postes, des télécommunications et du développement numérique après avoir été ministre de la Fonction publique, tandis que Riana Andriamandavy VII est nommé ministre de la Communication et des relations avec les institutions.

Rakoto

Les commentaires sont fermées.