Flash
Préc Suiv

Laurent Ramaroson : «le régime a déraillé et il fallait y remédier»

Les réactions se suivent et se succèdent face au contexte actuel, notamment sur la nomination du nouveau chef du gouvernement, Christian Ntsay qui, par ricochet ramène à la tenue prochaine des élections.

Laurent Ramaroson, membre du parti Malagasy miara-miainga (MMM), s’est exprimé hier sur le sujet lors de l’émission Ambarao sur Alliance 92. «Le contexte actuel est assez spécial et a marqué une certaine avancée», a-t-il fait savoir. La nomination de Christian Ntsay marque en effet le début des préparatifs des élections libres crédibles mais également anticipées. Une proposition qui a d’ailleurs toujours été avancée par le MMM.

«Le régime en place a déraillé et il fallait y remédier», a souligné Laurent Ramaroson. Il explique alors que le gouvernement devra prendre en compte tous les paramètres pour accomplir sa mission.

«Le PM doit être disponible et non s’amuser à effectuer des voyages à l’étranger». Compte tenu des diverses revendications, Laurent Ramaroson estime qu’il faudrait procéder au choix des textes électoraux, notamment entre les anciens et ceux nouvellement adoptés mais qui font l’objet de contestation, à moins que ces derniers soient revus au sein de l’Assemblée nationale.

L’indépendance de la Ceni reste également à revoir étant donné les nombreuses suspicions de la part de différents acteurs. Il propose ainsi la tenue des élections au mois d’octobre prochain.

T.N

Les commentaires sont fermées.