Flash
Préc Suiv

La messe n’est pas encore dite

La messe n’est pas encore dite

La vie spirituelle concerne tous les Malgaches. Après la béatification de Ramose Lucien Botovasoa, l’archevêque de Toamasina, Monseigneur Désiré Tsarahazana a été nommé Cardinal par le pape François lors de la journée dominicale de la Pentecôte. Une bonne nouvelle pour les fidèles catholiques. C’est un brin d’espoir pour eux et pour la Nation qui peinent à trouver le bout du tunnel dans ce climat politique morose. En effet, Madagascar n’a jamais eu de cardinal après la disparition de Monseigneur Armand Gaëtan Razafindratandra. Cette information n’est que l’arbre qui cache la forêt si l’on se réfère à ladite laïcité de l’Etat tant martelée dans les différentes allocutions.

Surtout dans un pays où les leaders religieux réunis au sein du FFKM ont du mal à faire valoir leurs arguments face à l’orgueil des politiciens si l’on ne cite que le processus de la réconciliation nationale. A ce sujet, la messe est loin d’être dite. Pire, les acteurs de cette saga politique continuent de s’engager dans un perpétuel bras de fer à l’aube du scrutin présidentiel. L’on se demande même si l’élection pourrait avoir lieu ou non au train où vont les choses. Aucune des deux parties ne veut lâcher prise et compte camper sur sa position jusqu’au bout.

Pendant ce temps, les responsables n’arrivent pas à maîtriser les problèmes quotidiens du peuple lambda avec la flambée du prix des PPN, du carburant, de l’électricité…sans parler de l’insécurité grandissante en milieu urbain et rural. Il est normal que bien des Malgaches soient à la merci des différents charlatans qui créent des églises, voire sectes, qui ne font qu’affaiblir la foi de certaines personnes et leur donner de faux espoirs. Une triste réalité (une tendance) qui gagne du terrain dans le monde, notamment dans les pays moins développés comme le nôtre.

Rojo N.

 

Les commentaires sont fermées.