Flash
Préc Suiv

Fin de la mission des mediateurs : un goût d’inachevé

Fin de la mission des mediateurs  : un goût d’inachevé

Fin de la médiation internationale. La tension politique subsiste encore.

Selon des sources concordantes, la délégation conduite par Joaquim Chissano, médiateur de la Communauté de développement des pays d’Afrique australe (Sadc) a quitté Madagascar, hier sans avoir réussi à conclure un accord entre les acteurs de la crise. Et pourtant, le groupe a rallongé son séjour de soixante douze heures pour tenter d’arracher un consensus. Habitué à faire un «rapport» de son séjour à la presse avant son départ, le médiateur de la Sadc a choisi, cette fois-ci, de quitter le pays  en catimini.

Juste des volontés manifestes

En même temps, le communiqué du bureau local des Nations unies a rapporté que le Conseiller spécial du secrétaire général des Nations unies, Abdoulaye Bathily, a terminé hier sa mission. Celui-ci, à l’instar des autres médiateurs, a pu rencontrer divers acteurs politiques, tels que les chefs de parti et les élus.

Et à en croire le bureau des Nations unies, «Ces échanges ont pu aboutir à une volonté commune exprimée de conclure un accord politique en vue d’une sortie de crise pour restaurer un climat de paix et de sérénité pour la tenue d’  élections libres et transparentes dans le cadre de l’ordre constitutionnel».

Ces derniers temps, les médiateurs ont multiplié les rencontres avec les principaux acteurs politiques en vue de parvenir à un accord politique. Sauf que, jusqu’ici, le consensus tarde à se concrétiser. Les élus pour le changement ont d’ailleurs fait savoir récemment que les médiateurs ne tiennent pas compte des aspirations populaires en insistant sur le maintien du Chef de l’Etat à son fauteuil alors que des voix s’élèvent pour réclamer sa démission avant la tenue des élections anticipées.

Rakoto

Les commentaires sont fermées.