Flash
Préc Suiv

« Vous revoilà ! »

« Vous revoilà ! »

Beaucoup appelle au calme et au dialogue alors que de l’autre côté, des voix se lèvent dans tous le pays,  réclamant la démission du Chef de l’Etat. De jour en jour, le mouvement des 73 députés pour le changement reçoit le soutien indéfectible de la population. La manifestation pacifique, selon la loi en vigueur, gagne du terrain et arrive à point nommé pour les gens des provinces. Le nombre des syndicats et entités qui rejoignent le camp des élus de l’opposition se multiplie.

Pour dire que la situation est-elle en train d’atteindre le point de non retour à tel point que les médiateurs internationaux, les uns après les autres se pressent maintenant pour venir à Madagascar ? Sauf que cette fois, après leur fameux ni…ni de 2013 qui, force est d’admettre, n’a apporté aucun  changement, leur nouvel acte de présence au pays est mal vu, ne présage rien de bon et n’aspire plus confiance à la population, aux politiques et aux syndicats.  Le doute est de mise et plus d’un commence à monter au créneau.

«Vous revoilà ! Vous êtes de retour», c’est à travers ces termes que le Seces Tana a commencé sa lettre ouverte, sans détour, adressée à la Communauté internationale. Les mots utilisés sont forts, mais bien pesés et sonnent parfaitement juste. Cette missive résume en quelque sorte la situation de galère dans laquelle les Malgaches vivent depuis le début du mandat du président actuel et leur état d’esprit vis-à-vis de la nouvelle médiation internationale dans la crise politique malgache.

«Tant que les Malgaches sont gouvernés par des politiciens véreux et croupiront dans une misère croissante injustifiée…tant que la liberté de presse, d’opinion et d’expression ne sera qu’un vain mot…, les Malgaches réputés pour leur patience infinie, acculés à la sédition, descendront toujours sur la place du 13 mai…que cela vous plaise ou non».

La Communauté internationale est averti, «Un pouvoir issu des urnes cesse d’être légal, perd toute légitimité le jour où il foule aux pieds les principes démocratiques ! Si tel n’est pas le cas, il va falloir réhabiliter le régime Nazi !», a conclu le Seces Tana.

JR.

Une réponse à "« Vous revoilà ! »"

  1. Rajaobelina  11/05/2018 à 19:23

    Bien dit. Merci Seces.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique