Flash
Préc Suiv

Sans appel

Sans appel

Une véritable gifle pour le régime déjà malmené par le mouvement des 73 députés de l’opposition. La Haute cour constitutionnelle (HCC) l’a remis à sa place. Le dessein calculé et prémédité d’une élection présidentielle à sens unique favorisant le candidat d’Etat est maintenant déjoué. Plus qu’un avis, la HCC a rendu un verdict sans appel.

Tant sur la forme que sur le fond, les lois sur les élections et référendum ainsi que sur le scrutin présidentiel ne sont pas conformes à la Constitution. La messe est dite, ces textes bafouent la loi fondamentale.

La HCC est vraiment allée dans les détails. Elle a largement épluché tous les points de discorde de ces textes, vivement contestés par les députés de l’opposition et même de la société civile. Le temps de campagne, le bulletin numéro 2, l’obligation des médias privés…tous ont été passés au crible. Et hormis la loi relative à l’élection des députés à l’Assemblée nationale qui est conforme à la Constitution, les deux autres lois ont fait l’objet d’une objection ferme à retenir. La copie est à revoir et la même erreur n’est plus à répéter.

S’attendre à un avis se rangeant du côté du HVM serait un véritable coup de théâtre prévoyant un dernier acte d’échauffourées encore tragiques en ce moment où le mouvement des 73 députés pour le changement, une appellation à graver dans l’histoire, s’amplifie.

Après avoir été débouté et désavoué même par la HCC, ce régime qui a osé sans scrupule de faire passer un tel projet de texte électoral auprès de l’Assemblée nationale, malgré les critiques et les dénonciations, ne mérite plus son titre. C’est pourquoi, le chef de l’Etat et consorts sont appelés à démissionner et que les 73 députés pour le changement ont déposé une requête de déchéance auprès de la Haute cour.  Un véritable jugement de Salomon.

JR.

 

Les commentaires sont fermées.