Flash
Préc Suiv

La sourde oreille

La sourde oreille

L’échiquier politique national devient de plus en plus disparate par manque d’introspection des tenants du pouvoir.

La mise à contribution de la population pour arbitrer les exactions constatées dans la haute sphère politique semble être méconnue par les dirigeants, objet du recours, malgré la sonnette d’alarme tirée par les représentants du peuple. Les concernés crient au scandale contre ceux qui les balisent  pour nier l’évidence illustrée par la vox populi. Comme si de rien n’était, les responsables démarrent à froid la machine administrative battant de l’aile. Les nouvelles sessions ordinaires des deux Chambres parlementaires sont ainsi assurées d’être baisées par des dialogues à sens unique dans une démocratie relative. L’entrée en lice des mercenaires politiques fausse parfois le jeu à coups de déclarations médiatiques et de publications sur les réseaux sociaux sans parvenir toutefois à entamer la conviction des lésés du régime.

Sur un autre registre, l’intrusion d’opportunistes politiques frustrant bon nombre de manifestants est soupçonnée d’avoir été programmée pour déstabiliser le mouvement engagé. Faisant des entrées en vedettes, en effet, ces arrivistes tentent souvent de supplanter les initiateurs de la manifestation en se faisant des occasions pour se mettre au-devant de la scène, au grand dam de la foule présente, anticipant leur dessein. La vigilance est de mise alors pour parer à toute tentative de noyautage du mouvement par le camp d’en face qui fait semblant d’adopter la politique de la sourde oreille pour mieux préparer sa contre-offensive.

Manou

 

Les commentaires sont fermées.