Flash
Préc Suiv

Nanouh Rahajason : l’émotion en noir et blanc

Nanouh Rahajason   : l’émotion en noir et blanc

Nanouh Rahajason s’illustre au Buffet du Jardin Antaninarenina à travers « Souls ». Une exposition photographique à découvrir jusqu’au 22 avril pour les amoureux de « noir et blanc ».

Cette exposition regroupe une série de clichés de différentes personnalités dans l’idée de retranscrire par l’image l’émotion vécue. «Souls est le fruit de 9 mois de travail, passé à écouter les histoires de chaque personne, à comprendre leur parcours, leur personnalité, et surtout, à évoluer avec eux», argumente la jeune photographe indépendante avant d’enchaîner que «Cela fait quelques années que j’ai tenté différents thèmes pour me lancer dans ma première exposition solo dont L’envol, Music’hall et Anatomy. Et ces projets avaient tous deux grands points en commun : l’émotion dans le regard et la musique. Partie de ces deux critères, j’ai rajouté le point qui me manquait, le fait de sortir de ma zone de confort : les photos en couleur».

Coup de cœur 

Chaque portrait surprend par son authenticité avec une originalité propre à la photographe elle-même et qu’elle retranscrit avec brio en noir et blanc. «Souls est ma vision de la street photography et de ce qui fait de Madagascar un beau pays. Les paysages avec couchers de soleil époustouflants et les gens qui vivent dans la rue est un fait mais quand on y pense, un pays c’est aussi un peuple et un peuple, c’est chaque individu. Chaque individu, c’est une personnalité différente», souligne-t-elle.

Tombée dans le chaudron de la photographie à l’orée de 2008, Nanouh Rahajason a parcouru pas mal de chemins depuis. De modèle photo au début pour devenir photographe indépendante pour la presse et les magazines de la capitale après, elle a aussi  intégré «She Photography» et  l’Union des photographes professionnels de Madagascar (UPPM) en 2013. En 2014, elle a mérité un «Coup de cœur» du jury à l’occasion du concours BMOI Amie des arts et a été par la suite récompensée par WWF en tant que 2e lauréat du concours portant sur «Madagascar : Nature et communautés uniques.», en 2015.

Joachin Michaël

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique