Flash
Préc Suiv

L’homme secret

L’homme secret

Les Malgaches commencent à s’accommoder à des situations ubuesques. A La Réunion, les autorités proposent un accompagnement gratuit pour lutter contre l’obésité infantile, car les enfants réunionnais sont de plus en plus gros. Chez nous, les enfants ne mangent plus à leur faim. La situation est beaucoup plus critique dans le Sud où les gens sont obligés de se gaver de cactus, une végétation servant de nourriture principalement au bétail et accessoirement aux hommes, surtout pendant la période de famine.

Ailleurs, les dirigeants mènent une lutte accrue contre la corruption, à Madagascar cette pratique devient

au fil des temps le lot quotidien des Malgaches. Elle est présente dans les institutions et dans tous les secteurs d’activité. Le scandale survenu dernièrement à l’assemblée nationale est une preuve irrécusable. En 1755, Jean-Jacques Rousseau, dans son discours sur l’économie politique, a prédit « On peut dire qu’un gouvernement est parvenu à son dernier degré de corruption quand il n’a plus d’autre nerf que l’argent ».

Ce ne sont que des exemples parmi tant d’autres. Ces faits incongrus sont devenus par la force des choses une seconde nature pour la plupart des Malgaches qui n’ont d’autre choix que de se résigner et de prendre leur mal en patience. Mais, les politiciens doivent se méfier car « Il n’est pire eau que l’eau qui dort ». Gardez-vous de l’homme secret et du chien muet.

Rakoto

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique