Flash
Préc Suiv

Prévenir l’apatridie des enfants : une coalition mondiale se forme

«Faire en sorte qu’aucun enfant ne naisse apatride». C’est l’objectif de la coalition mondiale en vue de prévenir le cas d’apatridie chez les enfants. Un atelier de renforcement des capacités en la matière, destiné aux représentants des médias a eu lieu hier à Anosy.

D’après cette coalition, chaque enfant doit avoir droit à une nationalité. En effet, les enfants sont les plus affectés par le cas d’apatridie dont le nombre est actuellement de 10 millions dans le monde dont 70.000 enfants nés apatrides.

L’apatridie d’un enfant entraîne certaines exclusions en soins médicaux, en éducation ou en protection sociale. Ce cas peut entraîner une certaine vulnérabilité chez les eux. Ces derniers peuvent être exploités et maltraités facilement. Ils peuvent même être exposés à un mariage précoce ou encore être victimes de traite de personnes.

Durant cet échange, des partages sur la définition, les causes, les facteurs de risque, les conséquences, le cadre juridique, la prévention et la réduction sur le sujet ont été exposés par des représentants de l’organisation des Nations unies sur les réfugiés, en l’occurrence Matthias Reuss et Gert Bruininkx, en collaboration avec Focus Development.

Le cas de Madagascar a été exposé par Olivia Rajerison avec les étapes déjà franchies, mais aussi les défis à relever.

Nadia

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique