Flash
Préc Suiv

De boucs en béliers

De boucs en béliers

Des groupes de décideurs font nager le pays dans la brume en adoptant une stratégie bien camouflée destinée à masquer des carences apparentes dans le système actuel. Sur le point d’être mis à nu, le manège oblige ses initiateurs à s’acheminer vers un plan d’urgence plus chaotique encore.

 Bien qu’inavouées, les intentions sont assez claires : favoriser la rétention d’information pour différentes raisons. Par conséquent le mystère s’épaissit pour les profanes constituant la majorité des citoyens devant jouir des droits à l’information. La pyramide d’informations floues se joue sur les réseaux sociaux pour permettre la double ouverture : assassiner l’adversaire dans une possibilité de se retracter par démenti sur la base des rumeurs non prouvées et invérifiables. Des accusations de corruption dans les travées de l’Hémicycle ont ainsi succédé aux publications de la nudité de certaines personnalités politiques avant de céder la place aux révélations sur des vols de numéraires commis aux dépens d’un chef d’institution. Le maintien d’un régime nécessite certainement de mettre sur l’autel du sacrifice des boucs-émissaires d’importance devant servir de béliers pour défoncer le front adverse.

Déclarée avoir subi une perte de plusieurs milliards d’ariary, la victime désignée d’un vol en domesticité a su éviter le piège toutefois en niant les faits dans une explication publique plausible et acceptable, vu la situation. Noblesse oblige d’ailleurs, le concerné a intérêt à laisser passer l’orage afin de ne pas étaler sa vie privée en public pour éviter d’y laisser des plumes.

Manou

 

Les commentaires sont fermées.