Flash
Préc Suiv

Chronique : J’ai vu le loup-garou

«J’ai vu le loup, le renard et la belette… J’ai vu le loup et le renard chanter…». Cela ne vous dit rien ? Ce n’est pas étonnant. En plongeant dans ses souvenirs, on se rappelle avoir lu, il y a fort longtemps, une histoire de méchant loup et de gentil chaperon rouge. Et en cherchant bien au fond de leur mémoire, les plus âgés d’entre nous retrouvent quelque chose qui commence ainsi : «Maître corbeau sur son arbre perché…». C’est à peu près tout.

Sur notre île, on n’a pas l’habitude de crier au loup, les renards ne volent pas les poules, quant à la belette… On cherchera sur la toile à quoi peut bien ressembler cet animal. Sur notre île, on a bien quelques fosa mais sont-ils des voleurs de poules ?

Ce qui est sûr, c’est qu’on a des sirènes. Vous ne me croyez pas ? Vous avez tort. Je connais quelqu’un qui connaît quelqu’un qui a vu de ses propres yeux un grand poisson au buste de femme dans une rivière près de Marovoay.

On a des centaures qui sortent les nuits de pleine lune. Je connais aussi quelqu’un qui connaît quelqu’un qui a vu une de ces créatures mi-homme mi cheval chevaucher près d’un tombeau.

On a aussi des nains amphibies. Ils vivent près de cours d’eau. Le corps recouvert de poils, les cheveux jusqu’au sol et les ongles crochus, ils plongent dans l’eau si vous vous approchez d’eux. Je connais quelqu’un qui connaît quelqu’un a voulu les prendre en photo mais pffft… ils ont plongé dans l’eau et ne sont plus remontés à la surface…

Sur notre île, on a bien pire que ces créatures inquiétantes. On a des francs-maçons. Ils prennent le cœur des enfants, piétinent la croix et pratiquent des rituels sataniques. Vous ne me croyez pas ? Je connais pourtant quelqu’un qui connaît quelqu’un qui l’a entendu dire dimanche dernier sur le parvis de l’église. Il ne manquerait plus qu’ils se transforment en loups-garous les nuits de pleine lune…

Et maintenant si je vous dis que j’ai vu, de mes yeux vu, le loup et le renard chanter la sérénade à la belette, vous me croyez certainement.

Kemba Ranavela

Les commentaires sont fermées.