Flash
Préc Suiv

Ambilobe : Rajoelina à l’écoute de la base

Ambilobe  : Rajoelina à l’écoute de la base

Plus qu’un simple discours, la rencontre entre la population d’Ambilobe et le fondateur de l’IEM a permis un échange de points de vue de manière ouverte, vendredi dernier.

C’est à travers des échanges à bâtons rompus que l’ancien Président de la Transition Andry Rajoelina a poursuivi sa rencontre avec la population de la localité d’Ambilobe, vendredi dernier. Un face-à-face qui a vu la présence des responsables politiques, des opérateurs économiques, des notables,  des jeunes et des membres de la société civile venus discuter avec l’initiateur de la révolution orange afin de trouver des solutions pérennes au développer de la région, mais surtout du pays.

« Nous pouvons développer le pays avec ses ressources (…). Nous pouvons faire plus que durant la Transition », a par exemple indiqué Andry Rajoelina à l’endroit de la population locale après avoir écouté leurs attentes et leurs appréhensions. « L’IEM a été mis en place pour apporter des solutions afin de développer le pays dans le plus bref délai. Pour que Madagascar puisse rattraper son retard par rapport à d’autres pays de même niveau que le notre », a-t-il ajouté.

Apporter des solutions

Durant cet échange, les responsables locaux ont pu évoquer l’état de cette localité qui dispose d’énorme richesse mais qui reste en marge du développement. L’absence d’emploi pour les jeunes, universitaires ou pas, le coût de l’énergie, l’avenir de la Sirama, l’insuffisance d’infrastructures sanitaires, l’état de délabrement des routes ou encore l’insécurité à travers le phénomène « Foroches » sont en effet autant de sujets évoqués par les deux parties, vendredi dernier. « Il faut trouver un moyen pour mettre en œuvre un projet éducatif pour les jeunes de cette localité », a indiqué un participant aux débats. « Les redevances issues de l’exploitation aurifère qui reviennent dans notre localité doivent être revues à la hausse », a noté un autre.

L’homme fort de l’IEM qui a été à l’écoute des Malgaches à l’issue de cette rencontre a estimé que des solutions pourraient être apportées pour faire face à ces difficultés.  Au niveau de l’énergie, il a soutenu qu’il est inconcevable que le prix de l’électricité à Ambilobe est plus cher que celui de la capitale, en misant sur une coopération d’égal à égal avec des partenaires. Il a aussi signalé que, « Nous pouvons augmenter le salaire des fonctionnaires sans l’aide des partenaires ». Comme c’était déjà le cas lors de la Transition.

Il a fait savoir que la maîtrise de l’exploitation des ressources du pays devrait être priorisée. « Nous exportons 2,5 t d’or alors que des pays comme la Côte d’Ivoire exporte 50 t (…). Il faut mécaniser l’exploitation de nos ressources car cela sera bénéfique pour les jeunes mais aussi pour les collectivités décentralisées », a-t-il avancé. Du reste, comme il l’a toujours signalé, l’ancien président de la Transition note qu’il y a un temps pour écouter et un temps pour avancer des solutions. « Je ne pouvais pas me taire face aux difficultés que vous avez énoncées », a-t-il déclaré, tout en notant : « Aide moi pour que je puisse vous aider aussi (…) ».

Rakoto

Les commentaires sont fermées.