Flash
Préc Suiv

Manifestation : le SSM défie l’Etat

Manifestation : le SSM défie l’Etat

La plateforme Solidarité syndicale de Madagascar (SSM) a observé une grève d’avertissement dans la matinée d’hier devant le tribunal d’Anosy.

«La lutte du SSM est une lutte commune. L’année dernière, des résolutions ont été prises au cours de l’Assemblée générale des hauts fonctionnaires. Jusqu’à ce jour, aucune de ces résolutions n’a été concrétisée. L’Etat n’affiche nullement une volonté de le faire, même en partie. L’indice des salaires, par exemple, figure parmi notre revendication».  Cette déclaration d’un syndicaliste issu des paramédiacux illustre la frustration des membres de la Solidarité syndicale de Madagascar (SSM) face à l’inertie de l’Etat.

Le groupe a d’ailleurs organisé hier à Anosy une grève d’avertissement à l’intention des responsables étatiques. Le SSM interpelle ces derniers à prendre leur responsabilité face à la situation actuelle. «L’objectif est atteint, car au moins un représentant des syndicats membres était venu pour marquer notre solidarité», a fait savoir le secrétaire général du SSM dans le secteur public, le Dr Jean Raymond Rakotoniasy.

Responsabilité

En dépit de la présence des forces de l’ordre et des pressions  en tout genre en effet, ils ont pu tenir leur réunion. Les revendications du SSM touchent par ailleurs divers points dont le non-respect des lois, notamment le droit des travailleurs ou encore la suspension de soldes de certains fonctionnaires et la mise en application des dispositions de la loi de finances 2018 sur une hausse de 20% de la masse salariale des fonctionnaires et des régimes de retraite.

«Nous donnons encore un mois à l’Etat pour qu’il se penche à nos problèmes  et de trouver par la suite les solutions nécessaires», a conclu le SG de la SSM. Et lui d’ajouter : «Les intimidations et les pressions faites à notre endroit ne nous empêcheront pas de poursuivre la lutte».

Rakoto

Les commentaires sont fermées.