Flash
Préc Suiv

Au courrier : «la Journée des droits des femmes n’est pas une opportunité commerciale»

« Happy women’s day akia » … Non merci ça va aller!!!

Je suis de cette génération blasée de la pub à tout va, des absurdités marketing qui pullulent sur le net, intrusives et intempestives. Étrangement, malheureusement, je m’y suis faite. Peut-être parce que c’est de mon temps ou que c’est quelque part une déformation professionnelle : je suis blasée de la Saint-Valentin, de la fête des mères, de la fête des grands-mères, de la fête des chiens, des pancakes … Pourtant ce matin, je scroll, je ne like rien et je commence à fulminer.

Tous les ans c’est la même rengaine !

Tous les ans, je guette, je me méfie dès le début du mois. … Tous les ans je l’attends au tournant et je suis toujours affligée de voir que ça ne rate pas ! Les conneries commerciales du 8 mars ! Les discours exaspérant des hommes <et pire> des femmes à côté de la plaque, les ramassis de post sur Instagram alimentant les clichées sexistes, brandissant les hashtag #8mars #superwomen #womanizer = ça fait des likes et des abonnés ! super! C’est cool ! … Ou pas !

J’ai toujours été sensible à ce sujet mais d’autant plus depuis que je suis plus attentive à ce qui se passe à Madagascar.

Quand certains font l’éloge de Lydia Becker, Marie Brizard, Simone Veil, Malala, Meaza Ashenafi … d’autres font des bons de réduction au resto, des offres folles sur des produits dits féminins (vêtements, maquillage, épilation), des goodies offerts pour les sessions de shopping entre copines, des bouquets spéciaux chez le fleuriste et même des rafraichissements offerts au maraîcher Bio. Les affiches pub réduisant cet événement à une fête commerciale, comme s’il s’agissait de la fête des mères ou d’Halloween foisonnent et les slogans racoleurs pour fêter la journée de la femme fourmillent. Genre sérieusement !!!!??????

On pourrait s’alarmer de l’écart des salaires. Du manque de représentativité dans les médias. Du manque de représentativité en politique. Du harcèlement sexuel, dans les transports, dans la rue qui est parfois minimisé ou mis en doute… Et de tellement d’autres choses… mais non, on a choisi de réduire et transformer cette journée de lutte pour l’égalité, en grand shopping.  …. Résultat des courses, on décrédibilise une journée qui est censée servir les droits des femmes.

Encore plus désespérant… Madagascar suit le mouvement commercial, alors que Madagascar est encore en bas de la pente (voire même sous le sol) en termes d’équité : la place de la femme (ses droits, sa voix..) y est encore déplorable. Contrairement à nous, malgaches, le monde est déjà à 20.000km devant. Arrêtez de faire bêtement comme les autres (pays). Il serait grand temps de changer cette mentalité et d’évoluer.

Toutes ces années de lutte dans le monde, de textes, de discours, toutes ces femmes qui se sont levées, et toutes celles qui ont eu le malheur d’être entendues, toutes ces peines, tous ces succès, pour en arriver là ? Une « journée des femmes » pendant laquelle ces jolies dernières bénéficieront de réductions et offres spéciales pour les 5-10-20 premières femmes à se présenter en caisse (qui sourit à ça ? pas moi !).

Et le respect, l’Egalite et la parité dépendra aussi dans la limite des stocks disponibles c’est ça ?

« Avy ndray » « tony koa miseo be vava » « tiens ta copine a encore râler » « elle fait l’intéressante » (c’est un sujet intéressant et passionnant vous savez !)

Ce post va faire soupirer, rigoler beaucoup d’entre vous. Il va alimenter les messes basses, et les messages ironiques. Mais peu importe, c’est affligeant de savoir déjà d’avance que le sujet vous amuse et vous est égale finalement.

Entendre et lire des hommes soustraire la femme à ces qualificatifs et mode de vie (consumérisme) est affligeant mais entendre/lire des femmes/des filles le faire est encore pire !!!! Surtout si ces femmes sont des représentants gouvernementaux, des influenceuses, des dirigeantes d’entreprises #womeninbusiness #womenentrepreneur #impoweringwomen (my ass !!). Des femmes se battent et se démènent au quotidien pour une cause que d’autres desservent avec toutes leurs niaiseries. Réfléchissez un peu, skippez Instagram pour Google et voyez ce que certaines femmes font pour se battre pour nos/vos droits et notre/votre place dans ce monde. Lisez, écoutez et ravisez-vous !

Cette journée est sérieuse. Elle nous permet de dénoncer les inégalités et les nombreuses violences dont sont victimes les femmes. Ce n’est en aucun cas une opportunité commerciale ou un acte promotionnel.

Arrêtez avec les fleurs et les promos, des droits effectifs suffiront (et sans asterisque * offres et conditions en bas de pages)

A.R.

 

Les commentaires sont fermées.