Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Commerce : les importations de riz en hausse de 170%

Commerce : les importations de riz en hausse  de 170%

La valeur des importations de Madagascar, durant l’année 2017, a connu une hausse de 20% par rapport à l’année précédente, selon les chiffres de l’Institut national de la statistique (Instat). Sans aucune surprise,  les importations du pays durant cette période sont largement constituées par l’importation, vu l’envolée des prix des riz locaux constatée depuis septembre dernier.

Le  dernier rapport de l’Instat montre que la valeur des importations de riz à Madagascar, en 2017, a augmenté de 170% par rapport à 2016. Si en 2016, celle-ci était à près de 286 milliards d’ariary, elle est passée à plus de 774 milliards d’ariary en 2017.

L’approvisionnement en riz au niveau national est un défi majeur, ces deux dernières années, en raison de la condition climatique défavorable à la riziculture dans les zones productrices. La grande sècheresse de 2017 a quasiment compromis la campagne rizicole de l’année dernière, entraînant une chute de la production locale.

Le ministère du Commerce et de la consommation a avancé à ce propos que seule 20% de la production rizicole au niveau national a pu être sauvée l’an dernier, en raison de l’insuffisance d’eau. Les 80% des pertes dans la production ont donc été comblées par l’importation. Car, sur les 2.600.000 tonnes de riz dont Madagascar a besoin par an, la production n’a atteint que 2.041.000 tonnes l’an dernier. En 2016, le pays a importé  au total  250.000 tonnes de riz et, en 2017, le volume total importé a été de 570.000 tonnes.

Légère baisse des prix

Pas moins de dix variétés de riz importé se trouvent actuellement sur le marché local. Force est de constater qu’une légère baisse des prix est observée depuis janvier. Le prix du kilo du riz importé varie entre 1800 ariary à 2100 ariary le kilo en ce moment dans les marchés de la capitale. Par contre, le prix du kilo du riz local reste élevé et stagne aux alentours de 2400 et 2600 ariary à Antananarivo.

En outre, les importations des biens alimentaires ont également connu une importante hausse de 62,9% en 2017, par rapport à l’année 2016. La valeur des importations en biens alimentaires du pays a atteint les 1 879  milliards en 2017, contre près de 1 154 milliards d’ariary l’année précédente.

Riana R.

Les commentaires sont fermées.