Flash
Préc Suiv

Réconciliation : le HMF sort de son silence

«Comme tous les citoyens, nous avons attendu sagement durant un certain laps de temps pour évaluer la situation. Mais force est de constater que le pays est bien mal en point», a indiqué le porte-parole du mouvement des leaders religieux (HMF), le pasteur Roger Randriamisata, hier à Ambohijatovo.

Face à cela, le HMF ne peut pas rester les bras croisés. D’après le mouvement, le chef de l’Etat est aveuglé par ses conseillers de telle sorte qu’il ne voit pas la réalité en face. «Le pays ne progresse pas, au contraire», a expliqué le pasteur.

Le HMF propose ainsi la mise en œuvre de la réconciliation ainsi que l’apaisement en laissant de côté les provocations en tout genre. Le retour à la table des discussions est alors évoqué. Le mouvement religieux appelle également les forces vives de la nation à prendre leur responsabilité, dont les forces de l’ordre et les magistrats.

«Que les forces de l’ordre restent neutres et ne se laissent pas influencer par les couleurs politiques. Il en est de même pour les magistrats qui doivent œuvrer pour la mise en place d’une justice équitable», a-t-il affirmé.

Le mouvement des leaders religieux se désole ainsi du fait que contrairement à la condition de vie de la population, celle de certaines personnes ne cessent de s’améliorer grâce au pillage des richesses. «L’heure n’est plus aux énumérations des problèmes mais à la recherche de solution», a conclu le HMF.

T.N

 

Les commentaires sont fermées.