Flash
Préc Suiv

Hôtellerie : Madagascar intéresse les grandes marques

Hôtellerie  : Madagascar intéresse les grandes marques

Une quinzaine de grandes marques, dans le secteur de l’hôtellerie, ont répondu à l’appel de l’EDBM en vue d’un éventuel investissement à Madagascar. Cinq d’entre elles, sont en prospection dans le pays actuellement. Quatre autres sont attendues dans les prochains mois.

Cinq grandes marques dans le secteur de l’hôtellerie sont actuellement en prospection à Madagascar. Leur rencontre B to B avec les opérateurs locaux, le 12 février, pourrait aboutir à de potentiels partenariats. Il s’agit, entre autres, de Movenpick, une chaîne hôtelière internationale siégeant en Suisse, Hyatt (une grande marque américaine), Minor Hotel (une chaîne internationale basée en Thailande), Sun Resorts (un complexe hôtelier présent à Maurice et Maldive) et Golden Tulips  (du groupe franco-chinois Le Louvre).

En fait, cette visite résulte d’une année de tractation à l’étranger, effectuée par l’Economic development board of Madagascar (EDBM). Pour cet organisme ayant dans ses attributions la promotion de l’investissement, Madagascar doit également miser sur des infrastructures aux normes et suivant l’attente du tourisme, même de haut de gamme pour pouvoir atteindre un million de touristes d’ici 2020.

Des investisseurs qui correspondent au marché malgache

«Cela fait un an que l’EDBM a effectué cette mission  de  faire venir des opérateurs hôteliers internationaux à Madagascar. Quatre autres grandes marques sont attendues cette année. Au total, une quinzaine d’investisseurs dans le secteur de l’hôtellerie ont répondu à cet appel de l’EDBM», a avancé Sandrine Sumodhee, consultant dans la promotion du secteur du tourisme au niveau de l’EDBM. Celle-ci de poursuivre : «Bien entendu, nous avons ciblé des opérateurs qui correspondent le plus au marché malgache».

Pour la marque Golden Tulip, elle est intéressée par le corporate business (trois ou quatre étoiles) à Antananarivo. «Nous comptons investir à Antananarivo. Les hôtels tournent entre 60 à 62 % dans la capitale malgache, avec un ticket moyen de 80 euros. Ce qui est un prix abordable»,

a avancé Yves Montel, directeur des affaires de développement de la marque Golden Tulip.

Ces investisseurs sont intéressés, a priori, par Nosy Be et Antananarivo. «La réussite du projet dépend beaucoup du partenariat avec les opérateurs sur place et de la disponibilité du terrain. Car, dans la plupart des cas, les investisseurs viennent et ils se mettent en contact avec des propriétaires de terrain et des promoteurs immobiliers pour la mise en place de l’infrastructure. Ils posent ensuite leur marque une fois l’infrastructure installée»,  a avancé Robson Andriamihaja, directeur général de l’EDBM.

Riana R.

 

Une réponse à "Hôtellerie : Madagascar intéresse les grandes marques"

  1. Guy  15/02/2018 à 11:10

    L’invasion de sauterelles a commencé.
    Ils commencent par tout manger et quand il y a plus rien ils ‘en vont.

Les commentaires sont fermées.