Flash
Préc Suiv

Électricité : hausse de tarifs effective pour un grand nombre

Électricité  : hausse de tarifs effective pour un grand nombre

La hausse de tarifs de l’électricité est applicable depuis le mois de janvier, pour les factures du mois de décembre 2017. Cette hausse est en moyenne de 8,5% pour les grands consommateurs, dont les industriels. Aussi, certains ménages sont touchés par cette révision de tarifs, notamment ceux qui consomment plus de 25 KWh par mois.

La dernière révision de tarifs pour les abonnés de la Jirama remonte au mois de juillet 2017. Une hausse de l’ordre de 5,5%. Et depuis le début de l’année, la compagnie nationale d’eau et d’électricité a commencé à appliquer de nouveaux tarifs, des révisions qui demeurent incompréhensibles pour les usagers qui voient tout simplement leurs factures «gonflées» alors que le service est bien loin d’être satisfaisant avec les coupures fréquentes.

Les explications sont plus techniques. Pour les usagers qui consomment moins de 25 KWh par mois, le tarif reste inchangé : 141 ariary le KWh. Ce tarif est subventionné. Pour la classe moyenne qui consomme plus de 25 KWh, la Jirama a supprimé cette subvention et le tarif de l’ancienne deuxième tranche s’applique à l’ensemble de la consommation, soit un tarif unique 370 ariary/KWh, explique-t-on au niveau de la Jirama.

Jusqu’à l’heure actuelle, la Jirama déclare toujours vendre à perte avec une différence moyenne de 500 ariary/KWh. Avec son plan de redressement, la société procède petit à petit à l’ajustement des tarifs et surtout, à la réduction des coûts de production d’électricité.

Quid des coupures ?

D’après le bilan présenté hier, la production hydroélectrique de 110 MW et la production des centrales thermiques utilisant le fuel lourd, atteignant 165 MW, suffisent largement à répondre à la demande d’ Antananarivo qui est de 230 MW en heure de pointe. Néanmoins, la Jirama a encore gardé ses unités de production fonctionnant au gas-oil, en cas d’extrême nécessité. « Il n’y a plus de délestage pour le RIA mais les coupures sont d’ordre technique », a expliqué une nouvelle fois à la presse le ministre Lantoniaina Rasoloelison, en charge de l’Energie, vendredi dernier.

Concernant les coupures fréquentes dans l’ensemble du réseau interconnecté d’Antananarivo (RIA), la Jirama a souligné que cela résulte du système de déclenchement automatique pour la protection du réseau à Andekaleka, en temps d’orage. Si ledit déclenchement est instantané, le rétablissement du courant peut prendre du temps, a-t-on expliqué.

Par ailleurs, outre les saturations dans l’ensemble du réseau de distribution, dues notamment à la vétusté des infrastructures, les branchements illicites sont maintes fois pointés du doigt comme cause de saturation du réseau. Le ministre a même évoqué le fait que près de 20% des constructions illicites sont branchées au réseau de la Jirama.

Bref, pour la Jirama, c’est tout un domaine qui reste à assainir aux fins d’atteindre un équilibre financier d’ici deux ans.

Arh.

 

Une réponse à "Électricité : hausse de tarifs effective pour un grand nombre"

  1. Béroud  13/02/2018 à 14:48

    Je suis très surpris, à la lecture des chiffres donnés par la Jirama, car si je prends ma dernière facture, mes 130 premiers KWh me sont facturés à 413,00 / KWh et les 249 suivants à 548 ,00 / KWh.
    A ce prix là, dans les 6 mois qui viennent, j’aurai installé une alimentation solaire, qui elle n’aura pas à souffrir de 2 à 3 « coupures d’ordre technique, inconnues en Europe !

Les commentaires sont fermées.