Flash
Préc Suiv

Analamanga : tensions accrues à Mahitsy

Analamanga  : tensions accrues à Mahitsy

La situation empire dans la Commune rurale de Mahitsy après une intervention du maire et de ses collaborateurs dans les médias. Les opposants aux nouveaux morcellements, sur un terrain dans la zone du marché, durcissent leur position tandis que le chef division de ce marché communal a démenti ses supérieurs hiérarchiques.

La décision communale sur l’attribution d’une partie du terrain compris dans la zone du marché à des tierces personnes est vivement rejetée par la population locale. Une manifestation a déjà été organisée pour s’opposer à la pose de première pierre, le 23 janvier dernier. Les marchands auxquels la commune a toujours refusé la construction de nouveaux pavillons de vente n’acceptent pas l’attribution de ces privilèges à des nouveaux venus sur les lieux. Aggravant la situation, une famille a déclaré publiquement que les parcelles concernées n’ont jamais appartenu  à la commune car elles n’ont été offertes que pour servir de servitude de passage pour ce marché. Les concernés ont requis les services d’un huissier pour constater les faits qu’ils qualifient d’abus de pouvoir.

Une accusation de diffamation dans l’air

Le chef de division du marché communal, Maminiaina Johnny Rakotondranaly,  a aussi démenti les accusations par voie de presse portées par le maire contre sa personne, samedi. Il a affirmé occuper son poste contrairement aux déclarations du maire qui ne l’a jamais notifié d’une telle décision. Il a révélé à l’occasion que l’arrivée des conseillers communaux escortés de gendarmes a provoqué l’attroupement qui s’est dégénéré en manifestation au marché. Il a été traîné sur les lieux pour donner des explications aux manifestants  mais il leur a avoué n’être au courant de rien. Accusé de connivence avec les bandits qui écument le secteur, le chef de division du marché a révélé n’avoir jamais  été convoqué ni auditionné ni suspecté de quoi que ce soit dans ces affaires. Victime de diffamation par voie de presse, il menace de porter l’affaire en justice actuellement pour rétablir ses droits.

Sauf intervention du pouvoir central pour protéger son maire donc, la commune de Mahitsy est en train  créer de nouveaux problèmes au régime actuellement.

Manou

Les commentaires sont fermées.