Flash
Préc Suiv

Rendez-vous à la Saint Glinglin !

Rendez-vous à la Saint Glinglin !

Déterminé à accomplir sa mission difficile, voir même impossible de réconciliateur en ce temps des  balivernes, des  zizanies et d’épreuve de force, laissant davantage plus d’un observateur sceptique sur la réconciliation, le CFM commence à se positionner sur l’échiquier avec beaucoup de conviction.

Pour l’heure, à court terme, la tenue d’élections sans bavure, loin des conflits politiques est son leitmotiv. Car à analyser les discours et les déclarations du président du CFM, Alphonse Maka, des élections apaisées, en l’occurrence la présidentielle, conduiront vers la mise en œuvre de la réconciliation nationale.

Face à ses responsabilités, le CFM abat ainsi sa carte. Il tâte le terrain, calme le jeu et sonde les esprits des ténors politiques afin de connaître avant toute chose les fonds de leur pensée préélectorale. Après l’amiral  Didier Ratsiraka, puis Marc Ravalomanana, Manandafy Rakotonorina…et dernièrement, le président du MMM, Hajo Andrianainarivelo, à coup sûr, la liste des personnalités et des entités à consulter n’est pas exhaustive. Et même si chacun voit midi à sa porte, apparemment, en général, ils aspirent à une alternance démocratique réussie.

En un mot, cette idée du CFM d’instaurer un climat d’apaisement avant, pendant et durant le processus électoral gagne du terrain auprès des politiques, de la société civile…Selon eux, c’est l’unique voie pour sortir de l’ornière et passer le cap. En l’état actuel des choses, du côté du pourvoir et ses partisans, l’appel du CFM entre par une oreille et sort par l’autre.

On va dans le sens contraire, le chemin menant vers l’extrême instabilité qui constitue un véritable danger explosif pour la Nation si cet acharnement à l’encontre de Marc Ravalomanana persiste et la manigance relative à l’élaboration controversée des textes électoraux continue.  S’attendre à une présidentielle inclusive au sens large, dans un climat apaisé ne semble pas convenir au régime.  Cela signifie qu’il n’y aurait pas d’élection cette année.

JR.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique