Flash
Préc Suiv

Cancer : la majorité des patients, à un stade avancé

Cancer  : la majorité des patients, à un stade avancé

La journée mondiale de lutte contre le cancer a été célébrée hier à l’HJRA Ampefiloha. Lors de son allocution, la représentante de l’OMS à Madagascar, le Dr Charlotte Ndiaye, a noté que la majorité des patients se trouvent à un stade avancé.

La rareté de service d’onco-radiothérapie, les facteurs culturels, l’insuffisance de sensibilisation et le recours aux tradipraticiens informels ainsi que l’insuffisance du dépistage pour des détections précoces sont parmi les raisons citées à, l’origine de cette situation. A ce sujet, le ministère de la Santé publique préconise le dépistage de masse au niveau national.

Depuis 2007, 120 sites de dépistage du cancer sont fonctionnels au niveau de 8 districts, dont 3 CHRD, un CHRR et

3 CHU. Parmi ces sites, 5 sont des centres de cryothérapie. A ce propos, le Groupe Star en tant que partenaire a toujours été soutenu le ministère de la Santé publique.

Difficulté de la prise en charge

La prise en charge des patients atteints du cancer reste problématique à Madagascar, notamment pour ceux sont déjà à un stade avancé. Les possibilités de prise en charge thérapeutique, autre que chirurgicale, se trouvent concentrées dans la capitale avec seulement deux unités d’oncologie et une unité de  radiothérapie privée. Pour avoir accès aux soins, il faut prévoir au moins dans les dix millions d’ariary. Un coût qui n’est pas à la portée de tout le monde.

Toutefois, le ministre de la Santé publique, le Pr. Mamy Lalatiana Andriamanarivo, a fait savoir que « le ministère crée actuellement un partenariat avec certains laboratoires pharmaceutiques pour améliorer l’accès aux antimitotiques, les médicaments anticancéreux ». D’ailleurs, le centre de radiothérapie du CHU-JRA d’Ampefiloha sera opérationnel à partir de cette année.

Le sport à titre de prévention

La pratique du sport a été particulièrement soulignée par le ministre de la Santé publique à titre de prévention du cancer. « Il suffit de consacrer trois fois 30 mn par semaine », a-t-il souligné. Allant dans ce sens, une association luttant contre

le cancer, conduit par maître Hugues,  a fait une démonstration de « tai chi », un art martial chinois.

Sera R.

 

Les commentaires sont fermées.