Flash
Préc Suiv

Alasora : les chiens pisteurs à la rescousse

Dans la nuit de mardi à mercredi, peu après minuit, des gendarmes ont quadrillé une propriété sise à Ampahibato, Alasora, après une attaque commise par une horde de bandits. A la recherche d’indices et de suspects, d’autres gendarmes ont passé au peigne fin coins et recoins et ratissé les quartiers environnants. Pourtant, les assaillants se sont déjà fondus dans la nature aussitôt leur forfait accompli. L’appui des chiens policiers a été nécessaire afin d’avancer dans les enquêtes. D’après les explications, les chiens ont mené les gendarmes au domicile d’un villageois, demeurant non loin de là. L’on sait pourtant que celui-ci était absent lors de cette intervention. Premier suspect, il est activement recherché au niveau de la gendarmerie afin d’éclaircir l’affaire.

Vol suivi de viol

Après avoir escaladé la clôture de la propriété, les bandits ont neutralisé le gardien qui n’a pas eu le temps de prévenir son patron. Ils l’ont d’abord passé à tabac avec une barre à mine avant de le ligoter. Ils ont ensuite pénétré à l’intérieur. Les bandits ont attaché les propriétaires de la maison et ont abusé d’une  fillette âgée d’à peine 12 ans, jusqu’à ce que celle-ci n’ait plus eu la force de bouger. Ils se sont emparés ensuite des objets de valeur à savoir une télévision, un ordinateur portable, une caméra et des bijoux en or avant de vider les lieux. Selon les informations recueillies, les voleurs ont également éventré un coffre où 15 millions d’ariary ont été placés.

ATs.

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique