Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Agents pénitentiaires Le syndicat reste sur sa faim

Agents pénitentiaires  Le syndicat reste sur sa faim

Malgré sa rencontre avec la ministre de la Justice hier à Faravohitra, le syndicat des agents pénitentiaires affiche son insatisfaction et est contraint d’attendre.

Trois demandes de liberté provisoire à l’endroit des agents pénitentiaires détenus suite à l’affaire Houcine Arfa ont été déposées par le syndicat des agents pénitentiaires, mais toutes ont été rejetées.

« Pour le moment, nous devons attendre », a indiqué le président du syndicat, Pierrot Razafindranamana, joint au téléphone hier.

 Concernant le cas des agents pénitentiaires incarcérés, Pierrot R, a fait savoir que la ministre Elise Alexandrine Rasolo préfèrerait s’en remettre à la Justice et par conséquent, ne peut rien entreprendre.

Pour rappel, deux agents pénitentiaires, un infirmier major et un médecin en chef de la prison sont actuellement en détention à la prison d’Ankazobe après l’évasion du ressortissant français. « La ministre nous a toutefois fait part d’une possibilité de transfert de ces prisonniers dans une autre prison, la plus proche, pour faciliter leur contact avec leurs familles, sans plus », a fait savoir Pierrot Razafindranamana.

En outre, d’autres revendications des agents pénitentiaires ont également été discutées lors de cette rencontre, notamment leurs indemnités impayées bien que souvent réclamées.

« Il semblerait que le projet ait été validé et sera présenté à qui de droit, juste après le règlement des aspects techniques », a expliqué le président du syndicat. Cependant, « Le dernier mot appartient au gouvernement », a-t-il conclu.

T.N

 

Les commentaires sont fermées.