Flash
Préc Suiv

Agents pénitentiaires Le syndicat reste sur sa faim

Agents pénitentiaires  Le syndicat reste sur sa faim

Malgré sa rencontre avec la ministre de la Justice hier à Faravohitra, le syndicat des agents pénitentiaires affiche son insatisfaction et est contraint d’attendre.

Trois demandes de liberté provisoire à l’endroit des agents pénitentiaires détenus suite à l’affaire Houcine Arfa ont été déposées par le syndicat des agents pénitentiaires, mais toutes ont été rejetées.

« Pour le moment, nous devons attendre », a indiqué le président du syndicat, Pierrot Razafindranamana, joint au téléphone hier.

 Concernant le cas des agents pénitentiaires incarcérés, Pierrot R, a fait savoir que la ministre Elise Alexandrine Rasolo préfèrerait s’en remettre à la Justice et par conséquent, ne peut rien entreprendre.

Pour rappel, deux agents pénitentiaires, un infirmier major et un médecin en chef de la prison sont actuellement en détention à la prison d’Ankazobe après l’évasion du ressortissant français. « La ministre nous a toutefois fait part d’une possibilité de transfert de ces prisonniers dans une autre prison, la plus proche, pour faciliter leur contact avec leurs familles, sans plus », a fait savoir Pierrot Razafindranamana.

En outre, d’autres revendications des agents pénitentiaires ont également été discutées lors de cette rencontre, notamment leurs indemnités impayées bien que souvent réclamées.

« Il semblerait que le projet ait été validé et sera présenté à qui de droit, juste après le règlement des aspects techniques », a expliqué le président du syndicat. Cependant, « Le dernier mot appartient au gouvernement », a-t-il conclu.

T.N

 

Les commentaires sont fermées.