Flash
Préc Suiv

Tout passe

Tout passe

La gabegie prend une ampleur démesurée depuis un certain temps, favorisant des actes frôlant l’inconcevable.

L’Etat-passoire se met lentement mais sûrement en place grâce à la complicité des personnalités bien perchées dans la haute sphère politique. La multiplication des contrôles de routine effectués par les forces de l’ordre prouve sa dénomination de routinière en laissant passer entre les mailles de ses filets des trafiquants de tout acabit.

Des cargaisons de marchandises prohibées peuvent circuler librement sur les routes nationales au nez et à la barbe des éléments des forces de l’ordre censés être chargés de différents contrôles qui sentent la corruption à plein nez. La récente découverte d’un cercueil bourré de tortues transporté à presque un millier de kilomètres de parcours en est la preuve de l’efficacité de ces agents. Mais comme à l’accoutumée, ils seront blanchis et ni investigation ni sanction ne résulteront de cette affaire.

On entre ou l’on sort des frontières malgaches comme dans un moulin. Des présumés criminels passent sans encombre pour trouver asile sous d’autres cieux. L’arrivée au pays de certaines  personnalités n’est perçue qu’après leur apparition dans des chaînes de télévision. Le trafic des ressources naturelles partant de Madagascar n’est souvent constaté qu’au niveau du service des douanes de leur pays de destination comme si un tel service n’a jamais existé ici.

A ce rythme, tout finira par passer jusqu’à ce que tous les responsables passent à la casserole…

Manou

Les commentaires sont fermées.