Flash
Préc Suiv

Ski alpin : Mia Leclerc retrace son parcours

Ce n’est un scoop pour personne. Madagascar sera bel et bien représenté aux Jeux olympiques d’hiver en Corée durant le mois en cours. Et ce n’est pas dans n’importe quelle discipline car il s’agit d’un sport de glisse qui n’existe pas à Madagascar. Pourtant, elle a choisi de porter les couleurs de la Grande île sur ce plateau relevé. En effet, Mialitiana Leclerc, puisque c’est d’elle qu’il  s’agit, a enflammé aussi bien les médias classiques que la toile, grâce à sa performance au ski alpin en Europe. Elle s’est d’ailleurs confiée sur son parcours (de combattante) sur les réseaux sociaux.

«J’ai commencé le ski alpin en famille à l’âge de 5 ans et j’ai pu intégrer un ski club à 9 ans après avoir été adoptée par une famille française. En 2017, une décision devait être prise, sachant que je voulais poursuivre une carrière dans le ski alpin et atteindre mon rêve d’être une des meilleures skieuses au monde. A mon tour, je voulais écrire un chapitre dans l’histoire du ski malgache qui a débuté aux Jeux olympiques de Turin en 2006. Au-delà des performances sportives, en tant que première représentante malgache dans le ski alpin, je tiens particulièrement à promouvoir et participer au développement de la femme et du sport féminin malgache», a-t-elle indiqué fièrement dans ses déclarations.

Une ambition à la hauteur de ses performances et son dévouement. En outre, Mia Leclerc a déclaré que les Jo 2018 ne sont qu’une étape dans sa carrière et une opportunité offerte sur un plateau d’argent sur le haut niveau. Ses premières courses FIS (Fédération internationale de Ski), sous les couleurs de Madagascar, lui ont permis d’être sélectionnée pour les Jeux olympiques de Pyeongchang 2018, en slalom et géant.

Rojo N.

 

Les commentaires sont fermées.