Flash
Préc Suiv

Scrutins : les textes électoraux toujours en attente

Les textes électoraux seront bientôt prêts, répète souvent le Gouvernement mais jusqu’ici toujours rien alors que les préparatifs sont en marche et presque finalisés.

«Les élections devront se tenir cette année », a indiqué le chef du gouvernement, Olivier Mahafaly Solonandrasana, hier, à Mahazoarivo. Il faut pourtant noter que le Code électoral devant régir ces élections n’est toujours pas à l’ordre du jour.

 « Nous y travaillons et il sera bientôt présenté », a expliqué le Premier ministre. Une phrase qui a souvent été répétée à tel point que certains acteurs seraient tentés de penser que le Gouvernement est en train de manigancer quelque chose.

Les parlementaires, de leur côté, attendent impatiemment ces textes bien que les 12 jours prévus pour la tenue de la session extraordinaire ne soient pas suffisants. Des bruits ont couru, il y a quelques jours, que la session extraordinaire devait débuter vers le début de ce mois sauf qu’aucun décret ne l’a jusque-là fixée.

Toute fois plusieurs acteurs ont déjà été consultés sur les textes électoraux. Parmi eux, les membres de la société civile qui entendent veiller de près au bon déroulement des élections. Ces derniers sont ainsi déjà à pied d’œuvre dans les préparatifs électoraux, pour ne citer que la sensibilisation relative à la révision de la liste électorale.

Dans tous les cas, « Le gouvernement est à pied d’œuvre », a souligné Olivier Mahafaly Solonandrasana.

« Nous entrons d’ailleurs dans un apaisement politique et économique et nous devons laisser place à l’apaisement », a-t-il expliqué. Questionné sur un éventuel remaniement, le Premier ministre l’a tout simplement réfuté. Un teambuilding sera d’ailleurs organisé, les 13 et 14 février, à Mantasoa, pour faire le bilan de toutes les réalisations du Gouvernement. Partenaires techniques et financiers seront conviés pendant ces deux jours, ainsi que des experts internationaux.

T.N

Les commentaires sont fermées.