Flash
Préc Suiv

Littérature : Nirina Ralantoaritsimba passe de la thèse au livre

Littérature :  Nirina Ralantoaritsimba passe de la thèse au livre

Grâce à une étude des récits de voyage des Français en Californie, lors de la ruée vers l’or entre 1913 à 1915, Nirina Ralantoaritsimba est devenue docteur en littérature française et vient de publier son premier roman fraîchement intitulé «Nous sommes les ancêtres de ceux qui ne sont pas encore nés».

Ce roman relate une quête initiatique à travers un voyage onirique dans le temps et l’espace. «Deux femmes : l’une vivant au XIXe, l’autre au XXIe siècle. Elles vont se rencontrer par la magie de l’écriture et du voyage. Deux femmes aventurières, audacieuses, indépendantes. Deux femmes françaises qui partent en Californie pour renaître, chacune à leur manière», résume l’auteure.

A l’orée de 2011, Nirina a soutenu sa thèse de littérature à la Sorbonne. Après six années de réécriture, de recherches et de rencontres, son projet se concrétise et vient de paraître aux éditions Librinova.

 «Ici en Amérique, on prend l’avion d’État à État, comme en France, on prend le bus. Pas étonnant que de nombreux Américains n’aient pas de passeport. Ils ont déjà fort à faire avec la découverte de leur propre pays-continent se dessinant sur 9 629 048 km2. Pendant ce temps, nous autres Français avons déjà visité de nombreuses capitales européennes et internationales, sans rien connaître de l’Auvergne ni de l’Alsace ni de la Dordogne et encore moins de la Corrèze», note l’écrivain franco-malgache.

Professeur de lettres et linguiste,  elle a enseigné pendant treize ans aux collèges et lycées de la région parisienne, en Californie, à l’École pratique des hautes études de Paris et à la Sorbonne d’Abu Dhabi des Émirats Arabes Unis. Outre l’écriture à laquelle elle se consacre corps et âme, Nirina Ralantoaritsimba jongle aussi sur des disciplines artistiques aussi variées que la calligraphie, la peinture, le dessin, le cinéma, la  musique et bien d’autres encore.

Joachin Michaël

 

Les commentaires sont fermées.