Flash
Préc Suiv

Université de Mahajanga : la tension monte d’un cran

Université de Mahajanga : la tension monte d’un cran

La situation s’aggrave au sein de l’université de Mahajanga suite à l’interpellation de quelques étudiants lors de la manifestation organisée à la sortie de la ville, mardi dernier. La tension monte entre les protagonistes depuis hier.

Renversement de situation dans la capitale de la région Boeny depuis hier. Des étudiants ont saisi la justice pour porter plainte contre l’université suite à la décision de la présidence de cet établissement d’enseignement supérieur de faire passer en conseil de discipline ceux qui ont été arrêtés au cours de la manifestation ayant entravé la circulation sur la RN4, mardi.

Ces étudiants, majoritairement issus du «Bureau des étudiants de l’université de Mahajanga» (BDEUM) ont décidé de boycotter la rentrée universitaire pour revendiquer le limogeage du président de leur université mais aussi pour exiger la répartition des nouveaux logements. Issus d’associations d’étudiants des régions Sofia, Diana et Sava, les membres du BDEUM se disent victimes de discriminations, à l’origine des tensions permanentes au campus d’Ambondrona.

Pour leur part, les enseignants de cette université ont annoncé hier que le calendrier des examens prévus débuter ce lundi ne sera pas modifié. Ils ont expliqué que la procédure de destitution du président de l’université dépend uniquement des enseignants et du personnel administratif et technique de l’université, sans l’intervention des étudiants.

Manou

 

Les commentaires sont fermées.